ATP - Genève : Paire, enfin !

panoramic
Mieux vaut tard que jamais ! A la recherche d'une première victoire dans le tableau principal d'un tournoi ATP depuis le 20 janvier et son succès sur Grigor Dimitrov au deuxième tour de l'Open d'Australie, Benoit Paire a enfin été récompensé. Le joueur français disputait son 17eme match depuis cette rencontre face au Bulgare, et il n'en avait remporté que trois jusque-là : une au Challenger de Phoenix et deux aux qualifications à Madrid. Mais la lumière est enfin venue ce lundi soir du côté de Genève, où le n°67 mondial s'est imposé contre le n°61, Emil Ruusuvuori : 7-5, 5-7, 6-4 en 2h08. Face à ce Finlandais qui l'avait battu deux fois sur deux, l'été dernier aux Etats-Unis, Paire est encore passé par tous les états, mais il a assuré l'essentiel, la victoire !

Paire embarqué dans un troisième set


Les premiers jeux du match ont été remportés sans problème par les serveurs, mais à 3-3, c'est Paire qui a signé le premier break. Son adversaire est parvenu à débreaker (5-5), mais à 6-5, Paire a réussi un excellent jeu de retour pour breaker et empocher la manche. Dans la deuxième, le Français a cette fois pris le service adverse à 2-2, puis a servi pour le match à 5-4. Evidemment, cela ne pouvait pas se passer de façon simple pour l'enfant terrible du tennis français, qui a craqué à ce moment-là (5-5), puis a vu son adversaire réussir un jeu blanc (5-6) et le breaker (5-7). Paire a explosé sa raquette de rage, mais contrairement à ses rencontres précédentes, il n'a pas craqué. Il a manqué une balle de break à 2-2 puis en a sauvé une à 3-2 et finalement, à 4-4, c'est lui qui a breaké le premier, et il est parvenu à conclure sur sa mise en jeu, l'emportant sur sa troisième balle de match. Ouf ! Au prochain tour, Paire sera opposé à Casper Ruud, tête de série n°2 et demi-finaliste à Rome samedi, et cela s'annonce difficile. Mais la machine est peut-être enfin lancée ?


Delbonis au rendez-vous


Dans le même quart de tableau, celui du bas, la tête de série n°7, Federico Delbonis, s'est défait sans trop de problème de l'invité lituanien Ricardas Berankis, sur le score de 6-4, 6-4 en 1h29. Il affrontera Kokkinakis ou Fognini.

>