ATP : Auger-Aliassime s'offre les services de Toni Nadal



Il est né un 8 août comme Roger Federer, et rêve de connaitre ne serait-ce que 10% des succès du Suisse. Mais c’est aux côtés de l’entraîneur du rival de toujours de Federer, Toni Nadal, que Felix Auger-Aliassime va tenter de franchir un cap dans sa carrière. Le joueur canadien de 20 ans, déjà 18eme mondial, a révélé ce jeudi, à trois jours du coup d’envoi du Masters 1000 de Monte-Carlo, que l’entraîneur légendaire de Rafael Nadal allait rejoindre son staff, aux côtés de son coach de presque toujours Frédéric Fontang. « Quand m'est parvenue l'offre de sa part, je lui ai dit de venir à l'Académie (la Rafa Nadal Academy fondée par le joueur sur son île de Majorque, ndlr) pendant dix jours pour qu'il voie si ce que je peux lui offrir pourrait lui convenir ou pas. Je n'envisageais pas la possibilité d'entraîner un autre joueur. Savoir que, en tant que directeur de l'Académie, je peux collaborer avec un joueur qui a de grandes aspirations, c'est un défi qui, personnellement, me satisfait tout particulièrement », a réagi Toni Nadal, âgé de 60 ans, selon des propos relayés par l’AFP.

"Si l'on doit jouer contre Rafa, je ne m'assiérai sur aucun des deux bancs"


Entraîneur de Rafael Nadal de 1990 à 2017, Toni Nadal a remporté 75 titres avec son neveu, dont 16 tournois du Grand Chelem. Il va désormais tenter d’apporter son expérience à Felix Auger-Aliassime, qui a signé un début de saison très correct, avec une finale au Murray River Open de Melbourne, un huitième de finale à l’Open d’Australie et un quart de finale à Acapulco. Mais le Canadien connait toujours un blocage au moment de franchir la dernière marche, avec déjà sept défaites en sept finales depuis le début de sa carrière. Et si « FAA » et Rafael Nadal venaient à s’affronter ces prochaines semaines ? « Si l'on doit jouer contre Rafa, je ne m'assiérai sur aucun des deux bancs, par respect envers les deux joueurs et parce que je suis toujours le directeur de l'Académie, je continue de travailler pour lui et je suis son oncle. Mais s'il doit perdre contre quelqu'un, j'espère bien que ce sera contre Felix. Je n'arrêterai jamais d'être l'oncle de Rafael, on a été liés pendant de nombreuses années. J'espère que dans le futur, ce sera Felix qui sera le n°1 mondial. Pour le moment, il doit progresser », confie Toni Nadal. A ce jour, l’Espagnol et le Canadien ne se sont affrontés qu’une seule fois, à Madrid en 2019, et Nadal avait gagné 6-3, 6-3.

>