ATP : Attaqué par Kyrgios, Thiem n'a pas hésité à répondre



Nouvel acte dans la bataille à distance entre Dominic Thiem et Nick Kyrgios. Tout a commencé quand l’Australien, peu après la révélation des tests positifs au coronavirus de plusieurs participants à l’Adria Tour dont Novak Djokovic. Le natif de Canberra n’avait pas hésité à s’en prendre directement au Serbe, organisateur de l’événement, pour l’absence de respect des protocoles sanitaires lors des deux étapes organisées en Serbie puis en Croatie. Si, quelques jours plus tard, Dominic Thiem a fait son mea culpa puis, dans un entretien à la presse autrichienne, a répondu vivement à Nick Kyrgios, qui devrait « assumer ses erreurs au lieu de critiques les autres ». Une sortie qui n’avait pas calmé l’Australien, remonté contre le manque de prise au sérieux de la situation sanitaire par l’Autrichien, Alexander Zverev et Novak Djokovic.

Thiem clair et concis


Présent cette semaine à Berlin pour un tournoi exhibition, le numéro 3 mondial a eu l’opportunité de répondre une nouvelle fois. A l’occasion d’une conférence de presse, Dominic Thiem n’a pas pu éviter le sujet de cette joute verbale avec Nick Kyrgios. Mais la réponse de l’Autrichien a été laconique : « Certaines opinions, en particulier celles qui viennent d'Australie, ne sont vraiment pas nécessaires ». Mais Dominic Thiem a également profité de l’occasion pour revenir sur les événements de l’Adria Tour et le comportement de Novak Djokovic ou encore Alexander Zverev. « Novak et les autres n'ont pas commis de crime, il faut le dire. Le fait d'être critiqué n'était pas injuste car nous avons tous fait des erreurs. C'est clair, a ajouté l’Autrichien. Mais c'était trop au final car les intentions des organisateurs du tournoi étaient bonnes. Nous devons apprendre de nos erreurs et faire attention à cette pandémie. C'est ce que nous devons retenir de l'Adria Tour. » Pas certain que cette sortie médiatique puisse convaincre Nick Kyrgios.