ATP - Atlanta : Thompson sur sa lancée

On n'arrête plus Jordan Thompson. A 27 ans, l'Australien est dans la forme de sa vie. Lloyd Harris a pu le constater d'entrée ce lundi à Atlanta. Pourtant tête de série numéro 8 de ce tournoi sur dur inscrit parmi les premières dates de préparation à l'US Open (30 août au 12 septembre), le Sud-Africain a bu la tasse (7-6, 1-6, 6-2 en 2h33 de jeu) au premier tour face au 63eme au classement. Après avoir sauvé trois balles de set dans la première manche, à 5-4 pour son adversaire, Harris a pourtant servi pour le gain du set, mais sans parvenir lui non plus à convertir l'une des trois opportunités qui se sont offertes à lui. Thompson a finalement enlevé cette première manche au jeu décisif (7-2). Le récent quart de finaliste à Los Cabos et demi-finaliste une semaine avant sur le gazon de Newport s'est alors écroulé, et permis ainsi au 51eme mondial de recoller à un set partout lors de cette partie décidément très décousue. Dans la dernière manche, l'Australien, également parvenu au troisième tour cette saison à Wimbledon et Majorque (il avait également atteint les quarts à Melbourne en tout début d'année), s'est en effet fait à son tour bourreau du joueur d'en face. Drôle de match, mais victoire tout sauf illogique du moustachu, qui enchaîne sur sa lancée. Au deuxième tour, l'ancien numéro 43 au classement sera opposé à l'Allemand Gojowczyk ou à l'Américain Querrey.



ATLANTA (Etats-Unis, ATP 250, dur, 542 828€)
Tenant du titre (en 2019) : Alex De Minaur (AUS)

1er tour
Raonic (CAN, WC, n°1) - Bye
Bryde (USA, WC) - Nakashima (USA)
Gojowczyk (ALL, Q) - Querrey (USA)
Thompson (AUS) bat Harris (AFS, n°8) : 7-6 (2), 1-6, 6-2

Norrie (GBR, n°3) - Bye
Anderson (AFS) - Kyrgios (AUS)
McDonald (USA) - Ruusuvuori (FIN)
Uchiyama (JAP) - Paire (FRA, n°7)

Fritz (USA, n°5) - Donskoy (RUS, Q)
Popyrin (AUS) - Johnson (USA)
Fratangelo (ITA, Q) bat Seppi (ITA) : 7-5, 7-6 (5)
Opelka (USA, n°4) - Bye

Isner (USA, n°6) - Wolf (USA)
Sock (USA, WC) - Berankis (LIT)
O'Connell (AUS, Q) - Kudla (USA)
Sinner (ITA, n°2) - Bye

>