ATP - Adélaïde 2 : Première pour Kokkinakis, Rinderknech attendra

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, et Thanasi Kokkinakis en est la preuve ! Incroyablement malchanceux depuis le début de sa carrière, le talentueux australien de 25 ans a remporté son tout premier titre ce samedi, dans sa ville natale, Adélaïde, au détriment du Français Arthur Rinderknech (26 ans), qui espérait lui aussi soulever son premier trophée. Après avoir joué un seul match entre novembre 2015 et mai 2017 en raison d’une blessure à l’épaule et avoir manqué toute la saison 2020 suite à une mononucléose, le joueur australien, retombé au 145eme rang mondial après avoir été 69eme en juin 2015, signe un début de saison quasi-parfait, avec une demi-finale à Adélaïde 1 (battu par le futur vainqueur Gaël Monfils) et donc la victoire à Adélaïde 2, sur le score de 6-7, 7-6, 6-3 en 2h39. Dans ce match entre deux grands serveurs (15 aces pour Rinderknech, 18 pour Kokkinakis), la partie a basculé sur peu de choses, en l’occurrence un petit coup de mou du Français (58eme) au début du troisième set.

Rinderknech n'a eu aucune balle de break


Dans la première manche, où il n’y a pas eu la moindre balle de break ni aucun mini-break jusqu’à 6-6 dans le jeu décisif, le Français a fini par avoir le dernier mot grâce à une faute directe de son adversaire (8-6). Dans le deuxième, les deux joueurs ne se sont pas procuré la moindre balle de break non plus, mais le tie-break a été plus décousu que le premier. Rinderknech a mené 2-0 puis a perdu quatre points de suite, est revenu à 3-5 mais s’est finalement incliné 7-5. Assommé, le Français a perdu son service dès le premier jeu du dernier set et n’a jamais eu la moindre occasion de revenir. Pire encore, alors qu’il servait pour revenir à 4-5, il a concédé une fois de plus sa mise en jeu, laissant la victoire à Kokkinakis, incapable de retenir ses larmes. Il tient enfin son premier trophée ! Arthur Rinderknech, quant à lui devra encore patienter, mais il se consolera lundi avec le meilleur classement de sa carrière (48eme). Les deux hommes vont désormais se tourner vers l’Open d’Australie, avec un nouveau match contre un Australien, Alexey Popyrin, pour le Français, et un possible deuxième tour contre Rafael Nadal pour Kokkinakis.



ADELAIDE 2 (Australie, ATP 250, dur extérieur, 378 939€)
Tenant du titre (en 2022, Adelaide 1) : Gaël Monfils (FRA) 

Finale
Kokkinakis (AUS, WC) bat Rinderknech (FRA) : 6-7 (6), 7-6 (5), 6-3

Demi-finales
Rinderknech (FRA) bat Moutet (FRA, Q) : 6-1, 6-3
Kokkinakis (AUS, WC) bat Cilic (CRO, n°4) : 6-2, 3-6, 7-6 (10)

Quarts de finale
Moutet (FRA, Q) bat Monteiro (BRE, LL) : 6-4, 6-4
Rinderknech (FRA) bat Khachanov (RUS, n°3) : 7-6 (7), 7-5
Cilic (CRO, n°4) bat Paul (USA) : 6-4, 2-6, 6-3
Kokkinakis (AUS, WC) bat Vukic (AUS, WC) : 6-7 (5), 6-3, 6-2

2eme tour
Monteiro (BRE, LL) bat Monfils (FRA, n°1) : 6-7(2); 6-3, 1-0 abandon
Moutet (FRA, Q) bat Fucsovics (HUN, n°8) : 6-2, 6-2
Khachanov (RUS, n°3) bat Mager (ITA) : 7-5, 6-3
Rinderknech (FRA) bat Kwon (CdS) : 5-7, 6-3, 6-2

Paul (USA) bat Bonzi (FRA) : 6-4, 7-6 (6)
Cilic (CRO, n°4) bat Munar (ESP) : 7-6 (6), 6-2
Vukic (AUS, WC) bat Johnson (USA, Q) : 6-4, 7-5
Kokkinakis (AUS, WC) bat Isner (USA, n°2) : 6-7 (5), 7-6 (5), 7-6 (4)

1er tour
Monfils (FRA, n°1) - Bye
Monteiro (BRE, LL) bat Nishioka (JAP, Q) : 1-6, 6-3, 6-4
Moutet (FRA, Q) bat Struff (ALL) : 6-2, 6-4
Fucsovics (HUN, n°8) bat Van de Zandschulp (PBS) : 6-3, 7-6 (4)

Khachanov (RUS, n°3) - Bye
Mager (ITA) bat Gerasimov (BIE, Q) : 4-6, 7-5, 6-4
Rinderknech (FRA) bat McDonald (USA) : 6-3, 6-7 (5), 6-3
Kwon (CdS) bat Harris (AFS, n°5) : 5-7, 7-5, 6-4

Paul (USA) bat Tiafoe (USA, n°7) : 6-2, 6-3
Bonzi (FRA) bat Carballes Baena (ESP, LL) : 6-3, 6-3
Munar (ESP) bat Millman (AUS) : 6-2, 6-2
Cilic (CRO, n°4) - Bye

Vukic (AUS, WC) bat Bublik (KAZ, n°6) : 7-6 (5), 6-2
Johnson (USA, Q) bat Bolt (AUS, WC) : 6-4, 6-4
Kokkinakis (AUS, WC) bat Paire (FRA) : 6-4, 6-0
Isner (USA, n°2) - Bye

>