Perche (H) : Vers un mois d'absence pour Renaud Lavillenie



Sur la route des Jeux Olympiques de Tokyo, c’est un contre-temps pour Renaud Lavillenie. Alors qu’il vient de passer une barre à 6,06m, du jamais vu depuis dix ans, le Clermontois ne sera pas en mesure de défier Armand Duplantis pour le titre de champion d’Europe en salle. L’ancien recordman du monde a, en effet, déclaré forfait pour la compétition qui se déroule ce week-end à Torun en raison d’une blessure au mollet droit. Face à la presse, Renaud Lavillenie a confié que cette blessure va le priver d’entraînement pendant quelques semaines. « J'ose espérer que d'ici un gros mois maximum, je puisse être de retour à l'entraînement dans des conditions normales mais ça va dépendre des soins que je vais être capable de faire dans les dix jours », a déclaré ce dernier dans des propos recueillis par le quotidien L’Equipe.


Lavillenie pas inquiet pour Tokyo


Confirmant avoir pris la décision de se retirer en se basant sur « le pur principe de précaution » pour éviter d’aggraver cette blessure, une décision « très difficile à prendre » en raison de son niveau actuel, Renaud Lavillenie assure que cela « devrait pas avoir d'impact sur la préparation pour les Jeux Olympiques de Tokyo ». Mais, s’il y a quelque chose que le Clermontois regrette, c’est de ne pas pouvoir se mesurer directement à Armand Duplantis. « C'était la compétition que tout le monde attendait. On savait qu'il y avait moyen de se tirer vers le haut avec Mondo et de ressentir les émotions rares et intenses d'une compétition extrême où on est obligé d'aller rechercher a minima 6,00m voire plus pour faire quelque chose, ajoute Renaud Lavillenie. Tous mes espoirs se sont effondrés. » Ce qui ne semble que partie remise avec un duel au sommet attendu le 3 août prochain dans le Stade Olympique de Tokyo.

>