Montel en veut à Diniz

Ecarté des commentaires du marathon de Paris en avril dernier, quelques jours après sa sortie polémique sur les réseaux sociaux quant au dopage dans l’athlétisme, Patrick Montel n’officiera pas non plus lors des Mondiaux de Doha à venir (du 27 septembre au 6 octobre).

Yohann Diniz, lui, sera de l’équipe des consultants sur France Télévisions, sitôt son 50 km marche – épreuve dont il est champion du monde sortant – disputé. Avec une pensée pour le journaliste de 66 ans dont il est proche mais qui était indéfendable selon lui pour les propos tenus au printemps dernier.

"Je ne l’ai pas descendu comme d’autres, mais Patrick m’a reproché de ne pas l’avoir défendu publiquement, avoue l’athlète français dans les pages du Journal du Dimanche. Je lui dois beaucoup, il m’a trouvé un contrat à La Poste, mais sa position était regrettable et je ne pouvais pas me mettre les athlètes à dos."