Marathon de Valence : La victoire pour Cherono

Lawrence Cherono ajoute une ligne de plus à son riche palmarès. Déjà vainqueur des prestigieuses épreuves d’Amsterdam, Chicago et Boston, le Kényan a été le plus fort ce dimanche à l’occasion du 41eme Marathon de Valence, qui a vu environ 16 000 personnes prendre le départ, soit un retour populaire d'envergure après les déboires liés à la pandémie de coronavirus. Deuxième l’an dernier, Lawrence Cherono a coupé la ligne d’arrivée en premier avec un temps de 2h05’10’’, son meilleur de la saison, juste devant Chalu Deso (2h05'16’’) et Philemon Kacheran (2h05'17’’’). Une huitième victoire en marathon pour l’athlète de 33 ans dont le chrono a affiché 1h02’18’’ à mi-chemin. Celui qui a terminé au pied du podium aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 a déclenché une accélération fatale qui a mis tout le monde d’accord dans la dernière ligne droite.


Nancy Jelagat en patronne


« Je suis très heureux de ma victoire. Les conditions aujourd'hui (dimanche) n'étaient pas idéales pour réaliser des temps rapides mais j'ai apprécié la course et je reviendrai pour améliorer mon temps », a déclaré l’heureux vainqueur au terme de l’effort produit dans des conditions venteuses. Le premier Français, Emmanuel Roudolff-Lévisse, a pris la 27eme place en 2h11’05’’, avec un record personnel à la clé. A noter également des nouveaux records nationaux pour l’Espagnol Hamid Ben Daoud (14eme, 2h06’35’’), égalant la marque d’Ayad Lamdassem, l’Allemand Amana Petros (11eme, 2h06’27’’) et l’Argentin Joaquin Arbe (2h09’36’’). Chez les femmes, le drapeau du Kenya est également été mis à l’honneur grâce à Nancy Jelagat, qui a pris place sur la plus haute marche du podium après avoir bouclé la distance en 2h19’31’’. Elle a devancé les Ethiopiennes Etagegne Woldu (2h20'16'') et Beyenu Degefa (2h23'04'') en pulvérisant son record personnel de 17 minutes.

>