Marathon de New York : Chebet s'impose en solitaire, Lokedi réussit sa première

Panoramic


Après Boston en avril dernier, Evans Chebet a signé un deuxième succès cette année sur marathon. Annoncé parmi les favoris, le Kenyan s’est, en effet, imposé à l’occasion du prestigieux marathon de New York disputé entre Staten Island et Central Park. Très rapidement, le Brésilien Daniel do Nascimento s’est installé en tête de la course, prenant une minute et demie d’avance au bout de cinq kilomètres et a atteint la mi-distance avec une marge supérieure à deux minutes. A l’approche du 30eme kilomètre, Evans Chebet a haussé le ton dans le groupe de chasse pour revenir sur le Brésilien. Daniel do Nascimento a présumé de ses forces et, perclus de crampes, s’est effondré sur la chaussée à dix kilomètres du but. Esseulé en tête de l’épreuve, Evans Chebet a pu assurer pour aller remporter son cinquième marathon en 2h08’41’’. Il devance de treize secondes l’Ethiopien Shura Kitata quand le Néerlandais Abdi Nageeye complète le podium à quasiment deux minutes du vainqueur. Evans Chebet permet ainsi au Kenya de s’offrir l’ensemble des marathons majeurs disputés cette année.


Première triomphale pour Lokedi


Le bonheur de la délégation kenyane a été complet car Sharon Lokedi est allée chercher la victoire dans la course féminine. La Néerlandaise Ruth van ders Meijden a jugé bon de prendre les devants dès les premiers kilomètres mais elle a vite été supplantée par l’Américaine Desiree Linden. Cette dernière a finalement vu le peloton la reprendre au bout d’un peu moins d’une heure de course. Participant ce dimanche à son premier marathon, Hellen Obiri a tenu le rythme dans un groupe d’une dizaine de coureuses. Toutefois, un trio dans lequel elle a pris place aux côtés de Gotytom Gebeslase et Violah Cheptoo a essayé de se détacher et de distancer Lonah Salpeter et Sharon Lokedi. La jonction a vite été faite autant que Violah Cheptoo. A l’approche du 40eme kilomètre, Sharon Lokedi a placé une accélération à laquelle seule Lonah Salpeter a tenté de résister, sans réussite. Au prix d’un final sous tension, la Kenyane s’impose pour son tout premier marathon en 2h23’23’’, avec une marge de seulement sept secondes sur l’Israélienne. Le podium est complété par Gotytom Gebreslase à quinze secondes.

>