Championnats d'Europe : Jacobs et Ingebrigsten étaient les plus forts, Lückenkemper et Kaul font chavirer Munich

panoramic

Deuxième journée des championnats d'Europe d'athlétisme, et comme le veut la tradition, la finale du 100m masculin et féminin était au programme. L'épreuve-reine était évidemment très attendue, et devant un public en folie à Munich (près de 50 000 spectateurs), l'Italien Lamont Marcell Jacobs a prouvé que son titre olympique acquis l'an passé à Tokyo n'était pas une surprise, en confirmant avec un titre européen. Blessé lors des Mondiaux de Eugene, le sprinteur de 27 ans a retrouvé toute sa condition physique, et a remporté la finale en 9"95 (record des championnats égalé), devant les Britanniques Zharnel Hughes (9"99) et Jeremiah Azu (10"13, record personnel). Seul Français en lice, Mouhamadou Fall a pris la cinquième place, en 10"17. Ses compatriotes Jimmy Vicaut (10"18) et Méba Mickaël Zeze (10"21) avaient été éliminés en demi-finales.

La surprise Lückenkemper 


Si la victoire de Jacobs chez les hommes était probable, ce n'était pas le cas pour Gina Lückenkemper chez les femmes. La sprinteuse allemande de 25 ans, certes vice-championne d'Europe 2018, a réussi à prendre le meilleur sur la favorite suisse Mujinga Kambundji, qu'elle a battue à la photo-finish (10"99 pour les deux) en se jetant sur la ligne, alors que la Britannique Daryll Neita a terminé un centième derrière. Sa compatriote Dina Asher-Smith, qui pouvait également prétendre à la victoire, a terminé dernière, visiblement blessée. La seule Française en lice sur 100m ce mardi, Mallory Leconte (21 ans) avait été disqualifiée en demi-finales pour cause de faux départ.

Ingebrigsten a fini fort


Sacré champion du monde du 5000m le mois dernier à Eugene, Jakob Ingebrigsten partait grand favori pour conserver son titre européen. Et il n'a pas failli ! Le Norvégien de 21 ans, au terme d'une finale qui ne s'est décantée que dans les derniers hectomètres, a dominé son principal rival, l'Espagnol Mohamed Katir, de quinze centièmes, pour décrocher la médaille d'or (en 13'21"13), pendant que l'Italien Yemaneberhan Crippa  prenait le bronze (13'24"83). Déception en revanche pour les Français, puisque Hugo Hay (25 ans), qui a chuté à quatre tours de la fin (il a d'ailleurs reproché à Katir à la fin de la course d'avoir trop joué des coudes), a terminé 19eme en 13'45"63 et Felix Bour (28 ans) 24eme en 14'05"84.

Kaul sacré sur le décathlon


En l'absence de Kevin Mayer, qui a abandonné dès la première épreuve lundi, le décathlon était très ouvert, et c'est finalement l'Allemand Niklas Kaul (24 ans), le champion du monde 2019, qui s'est imposé, au terme d'un 1500m exceptionnel où il a tout donné pour s'imposer avec le plus d'avance possible. Au final, il est sacré avec 8545 points, devant le Suisse Simon Ehammer (8468) et l'Estonien Janek Öiglane (8346). Le Français Baptiste Thiery, qui rêvait du Top 8, a finalement terminé à la neuvième place, avec 8057 points, son nouveau record personnel.

>