Championnats de France : Une première journée durant laquelle les têtes d'affiche ont assuré



Faute de Jeux Olympiques, la grande fête de l’athlétisme en 2020 sont les championnats de France. Organisées à Albi, les épreuves ont attiré bon nombre de têtes d’affiche mais l’épreuve reine, le 100m, a toutefois pâti de l’absence de Christophe Lemaître sur blessure et de Jimmy Vicaut, qui a déjà mis un terme à sa saison. Mouhamadou Fall a profité de l’occasion pour remporter le titre de champion de France (10’’16) devant Amaury Golitin (10’’19) et Dylan Rigot (10’’30). « Champion de France, c’est bon, c’est très bon ! Et en plus, il y a le chrono ! Avec le coach on a bien bossé, et ça a payé, a déclaré Mouhamadou Fall pour le site officiel de la FFA. Pendant la fin de course, je voyais Amaury juste à côté de moi, et je me disais « ne lâche pas, ne lâche pas, ne lâche pas ! ». A l’arrivée, j’ai juste regardé le vent, et quand j’ai vu +0,5, j’ai compris que c’était une belle course ! » L’épreuve féminine a vu Carolle Zahi conserver son titre en 11’’28, devançant Wided Atatou (11’’38) et Jessie Saint-Marc (11’’46). « Je suis très contente de finir cette saison particulière de cette façon et de conserver mon titre, a assuré Carolle Zahi au site officiel de la FFA. Il fallait rester bien mobilisée sur le plan psychologique. Dans un championnat, il y a toujours une forme de pression, il ne faut pas passer à côté. » Au javelot, Lukas Moutarde a conservé son titre avec un meilleur jet à 75,71m.

La surprise Samba-Mayela, Lesueur et Gressier répondent présent


Après le titre de championne de France du 60m haies en salle, Cyrena Samba-Mayela a confirmé sur le 110m haies. A 19 ans, la sociétaire du Lille Métropole Athlétisme, a dominé la finale en 12’’73, troisième meilleure performance mondiale de l’année. Elle devance Solenn Compper (13’’20) et Fanny Quenot (13’’36). « J’étais venue pour faire descendre le chrono, et je suis ravie de repartir avec ça, a confié au site de la FFA Cyrena Samba-Mayela. Bon, j’aurais aimé faire encore mieux, notamment en passant sous les 12’’70, mais c’est un problème d’athlète de n’être jamais pleinement satisfait, toujours à la recherche de mieux. » Le concours du saut en longueur, pour sa part n’a pas été une surprise avec le huitième titre national pour Eloyse Lesueur avec une meilleure marque à 6,44m. La Marseillaise devance Yanis David (6,35m) et Rougui Sow (6,28m). Pour Quentin Bigot au marteau, il s’agit du quatrième titre national consécutif. Le Messin s’est imposé avec un lancer à 76,42m devant Yann Chaussinand (73,61m) et Enguerrand Decoix Têtu (69,83m). Jimmy Gressier, pour sa part, n’a laissé aucune chance à la concurrence sur le 5000m, s’imposant en 13’33’’08 devant Fabien Palcau (13’35’’61) et... Dorian Coninx. En effet, le récent champion du monde de relais mixte en triathlon s’est aligné sur cette épreuve et repart avec la médaille de bronze (13’40’’11). La course féminine a été remportée par Alessia Zarbo (15’56’’46). Derrière le Belge Thomas Carmoy (2,20m), Sébastien Micheau a été sacré champion de France du saut en hauteur (2,18m), son premier titre national.

La tuile pour Alaïs, Lavillenie n’a pas tremblé face à son frère


Mais une des images qui restera de cette première journée, c’est Alexie Alaïs qui a été évacuée sur civière après son quatrième essai lors du concours du javelot féminin. La sociétaire du CA Montreuil remporte tout de même le titre avec un meilleur jet à 58,11m, devançant Jona Aigouy (56,09m) et Evelina Mendes (54,10m). En ce qui concerne le concours du saut à la perche masculin, il a offert un duel entre les frères Lavillenie avec l’aîné, Renaud, qui a remporté son dixième titre national avec une meilleure barre à 5,80m devant Valentin (5,70m). Ethan Cormont complète le podium (5,58m). « Je m’étais fixé un plan de concours si je me sentais bien, et je savais que si j’avais bien récupéré de la semaine dernière, j’étais capable de faire 5,80m, a assuré au site de la FFA Renaud Lavillenie. Ça a été sympa de ne pas être esseulé trop tôt, et pas seulement challengé par Valentin. J’ai réussi à maintenir mon cap sans me faire déstabiliser. » Sans surprise, le concours du triple saut a été dominé par Hugues-Fabrice Zango (17,33m) mais le titre national revient à Jean-Marc Pontvianne (16,85m). Mais la surprise, au lancer du poids, est venue d’Amanda Ngandy-Ntumba qui s’est imposée avec la meilleure performance française de la saison (16,01m). Djilali Bedrani, pour sa part, a dominé le 3000m steeple (8’35’’39). Alors que Frédéric Dagée a remporté son quatrième titre au poids (19,74m), Bérénice Fulchiron a ouvert son palmarès chez les élites sur le 1500m (4’23’’66).