Ch.Europe : Le relais 4x400m français en finale, les Bleues déchantent

Panoramic


Le quatre sur quatre n'était pas loin pour l'équipe de France sur le relais. Malheureusement pour les Tricolores, il ne s'agira que d'un trois sur quatre, puisque le quatuor féminin du 4x400m est resté à quai. Sa cinquième place lors des Mondiaux d'Eugene laissait pourtant penser que les relayeuses françaises pourrait tranquillement se hisser en finale à Munich. Elles prennent malheureusement d'entrée la porte de ces Championnats d'Europe, au contraire des deux relais du 4x100m et de leurs homologues masculins du 4x400m, qualifiés tous, eux, pour les finales du week-end en Bavière. Comme dans l'Oregon en finale, Sokhna Lacoste, Marjorie Veyssière, Diana Iscaye et Amandine Brossier ont terminé cinquième, mais cette fois lors de leurs débuts, vendredi. Une cinquième place synonyme d'élimination. "Sur les transmissions notamment, je fais une erreur à la fin. C'est très décevant de notre part et ce n'est évidemment pas ce à quoi nous nous attendions", n'a pas caché Brossier au micro de France télévision après cette grosse déception survenue dès les séries que peinait également à digérer Sokhna Lacosta, très amère elle aussi.

Andant : "On visera l'or"


"Si on avait couru comme à Eugene, le résultat serait vraiment autre. On va analyser ce qui n'a pas été pour ne pas reproduire la même chose." Une sortie de piste qui fait d'autant plus mal que les trois autres relais français se sont donc, eux, tous qualifiés pour la finale. Au même titre que les deux relais 4x100m un peu plus tôt, le relais 4x400m a en effet validé lui aussi son billet. Composé de Gilles Biron, Loïc Prévot, Simon Boypa et Théo Andant, le quatuor s'est classé deuxième de sa série, avec un temps de 3'02”09, et ce en l'absence du leader Thomas Jordier, préservé au lendemain de sa finale individuelle manquée (dernière place). Une performance après laquelle nos quatre représentants du tour de piste se prennent à rêver. Simon Boypa le premier. "Il y a une carte à jouer, le plateau reste assez ouvert et on va tout faire pour rapporter une médaille". "On est vraiment soudés, ça peut tirer l'équipe vers le haut, donc demain (samedi), on visera la médaille d'or", confirme Andant, qui espère lui aussi que la Marseillaise résonnera samedi après la finale.

>