Ch. d’Europe : Médaille de bronze pour Pontvianne au triple saut

Panoramic


Après Jules Pommery à la longueur, Jean-Marc Pontvianne a fait le bonheur de l’équipe de France d’athlétisme. Le vice-champion de France 2022 de la discipline est allé chercher une très belle médaille de bronze à l’occasion d’une finale de très haut niveau. Toutefois, pour le Tricolore, elle n’a pas démarré de la meilleure des manières. En effet, Jean-Marc Pontvianne a manqué rien de moins que ses deux premiers essais et s’est mis une pression énorme avant sa dernière tentative face à la planche. Parvenant à régler ses marques, le sociétaire du club de Nîmes est retombé à 16,94m et s’est installé à la deuxième place à l’issue des trois premiers essais. Un écrémage qui a également vu le champion de France en titre Enzo Hodebar s’offrir trois passages supplémentaires. Avec 16,62m dès son premier essai puis 16,61m au deuxième, le protégé de Benjamin Compaoré n’a jamais pu faire mieux, avec notamment trois essais manqués, pour une septième place finale.


Pontvianne s’est fait peur


Dans la lancée de ses deux premiers essais, Jean-Marc Pontvianne n’a pas été en mesure de valider un de ses trois derniers essais. Un manque de réussite au niveau de la planche qui l’a mis sous la menace de ses poursuivants. Toutefois, seul l’Italien Andrea Dellavalle a su faire mieux avec une marque à 17,04m au cinquième essai pour aller chercher la médaille d’argent derrière un intouchable Pedro Pablo Pichardo. Le Portugais d’origine cubaine, qui a pu s’aligner au championnats d’Europe pour la première fois depuis sa naturalisation, a fait mal à ses rivaux avec 17,50m au deuxième essai. Sûr de sa supériorité, il a fait l’impasse sur ses quatrième et cinquième essais avant de tenter le dernier pour le spectacle… mais en mordant. Ayant vu Marcos Ruiz puis Tobia Bocchi échouer à améliorer leur référence, Jean-Marc Pontvianne a pu savourer sa première médaille en grands championnats, lui qui a fini huitième lors des Mondiaux d’Eugene.


Jordier et Tavernier passent à côté, Bonnin a tout donné


Ce début de soirée au Stade Olympique de Munich a également vu Thomas Jordier ne pas saisir sa chance en finale du 400m. Le champion de France de la distance en juin dernier a attaqué en début de course mais a visiblement présumé de ses forces. Coupant la ligne d’arrivée en 45’’67, le sociétaire du club d’Amiens a pris la huitième et dernière place de cette finale. Le Britannique Matthew Hudson-Smith est allé chercher l’or en 44’’53, à deux dixièmes de seconde du record d’Europe de Thomas Schönlebe. Le Suisse Ricky Petrucchiani a pris la deuxième place devant un autre Britannique, Alex Haydock-Wilson, départagé aux millièmes face au Néerlandais Liemarvin Bonevacia. Alexandra Tavernier, de son côté, n’a pas brillé lors de la finale du lancer du marteau. La Tricolore, avec 66,60m dès son premier essai, a pris la 12eme et dernière place. Le titre est revenu à la Roumaine Bianca Florentina Ghelber avec un jet à 72,72m. Malgré un record personnel battu avec 4,55m, Marie-Julie Bonnin n’a pu faire mieux que cinquième de la finale du saut à la perche quand Margot Chevrier s’est arrêtée à 4,40m pour une 10eme place. Une finale qui a vu la Finlandaise Wilma Murto surprendre tout le monde en allant chercher le titre en égalant le record des championnats à 4,85m. En quête d'un triplé exceptionnel, Femke Bol a lancé ses championnats d'Europe en dominant le 400m haies en 49''44 devant les Polonaises Natalia Kaczmarek et Anna Kielbasinska.

>