Ch. d’Europe : L'argent pour Happio sur le 400m haies derrière l'intouchable Warholm

Panoramic


Karsten Warholm a remis les pendules à l’heure ! En manque criant de préparation lors des Mondiaux d’Eugene, durant lesquels il n’a pu faire mieux que septième, le tenant du record du monde a offert au public du Stade Olympique de Munich un grand spectacle lors de la finale du 400m haies des championnats d’Europe. S’il n’a pas pris la meilleure impulsion, étant deuxième au bout de 45 mètres de course, le Norvégien a fait étalage de son talent pour aller chercher un deuxième titre continental de suite, lui qui s’était révélé sur la piste bleue de Berlin en 2016. Repoussant la concurrence à plus d’une seconde, Karsten Warholm est allé chercher la médaille d’or en 47’’12, mettant une claque au record des championnats qui tenait depuis 1982 et était l’œuvre de l’Allemand Harald Schmid. Wilfried Happio, détenteur de la meilleure performance européenne de la saison avant cette finale, a pu prendre un peu plus conscience de ce qui le sépare de la référence.


Happio en argent, Vaillant encore au pied du podium


S’il n’a pas connu un début de course idéal, le quatrième des derniers championnats du monde sur la distance a su faire la différence dans le dernier quart de la distance. Coupant la ligne en 48’’56, Wilfried Happio remporte une très belle médaille d’argent quand il a fallu développer la photo-finish pour compléter le podium. Alors que Ludvy Vaillant, Yasmani Copello et Joshua Abuaku étaient sur la même ligne, c’est le Turc d’origine cubaine qui a arraché le bronze en 48’’78 pour un centième face au Français (48’’78), qui devance l’Allemand de six millièmes de seconde. Quatre ans après avoir terminé au pied du podium des championnats d’Europe, Ludvy Vaillant subi la même mésaventure cette année à Munich. Troisième représentant tricolore engagé dans cette finale, Victor Coroller a tout donné mais a dû se contenter de la huitième et dernière place d’une course de très haut niveau (50’’46).


Grebo sans regrets sur le 200m, Bol écrit l’histoire


L’équipe de France n’est pas allée chercher une deuxième médaille ce vendredi lors de la finale du 200m féminin. Shana Grebo a tout donné et a su prendre la sixième place en 23’’06, pas loin de son record personnel, lors d’une course qui a vu Mujinga Kambundji remporter le titre européen en 22’’32 devant Dina Asher-Smith (22’’43) et Ida Karstoft (22’’72). Femke Bol, de son côté, a réalisé un exploit inédit aux championnats d’Europe. Déjà sacrée sur le 400m, la Néerlandaise a dominé sa discipline de prédilection qu’est le 400m haies avec un nouveau record des championnats en 52’’67. Elle devance les Ukrainiennes Viktoriya Tkachuk (54’’30) et Anna Ryzhykova (54’’86). Au lendemain de sa désillusion au saut en longueur, avec le podium qui lui a échappé sur le dernier essai, Maryna Bekh-Romanchuk a remporté le triple saut avec une marque à 15,02m devant la Finlandaise Kristiina Mäkelä (14,64m) et l’Israélienne Hanna Minenko (14,45m).

>