Athlétisme : La reprise particulière de Lavillenie

Le 8 février dernier, Armand Duplantis détrônait Renaud Lavillenie en s’emparant du record du monde du saut à la perche, avec un saut à 6,17m lors du meeting en salle de Torun. Un record que le prodige suédois a depuis amélioré, en franchissant 6,18m à Glasgow une semaine plus tard. Lavillenie, qui détenait le record du monde depuis son saut à 6,16m à Donetsk en 2014, a salué la performance de son cadet, qu’il apprécie, et qu’il a depuis retrouvé chez lui, à Clermont.


Un meeting remporté par "Mondo" (6,01m) devant l’Auvergnat (5,94m), "très satisfait" de sa prestation, alors qu’il avait "surtout peur de prendre 30 cm dans la figure". Et lundi, c’était jour de reprise pour le champion olympique 2012. Sauf qu’en raison de l’épidémie de coronavirus, il a dû se contenter d’une mise en jambes particulière, avec une séance de vélo en salle sous les yeux de sa fille. "Aujourd’hui était censé être la reprise. Avec le contexte actuel, je m’adapte et change mes priorités.... Mais de faire un peu de sport fait du bien !", a-t-il écrit sur Twitter.