Cincinnati: Barty expédie Sharapova, Halep qualifiée

Reuters

On aurait pu croire que le choc de générations ferait des étincelles, mais force est de constater que Maria Sharapova, dont le retour au plus haut niveau est freiné par les blessures à répétition de la Russe, n'a plus les armes à 32 ans pour faire jeu égal avec la nouvelle jeune garde, incarnée par l'Australienne Ashleigh Barty. L'actuelle n°2 mondiale s'impose en 2 sets (6-4, 6-1) et 1h27 de jeu face à celle qui n'émarge plus aujourd'hui qu'au 92e rang mondial et bénéficiait d'une wild-card dans l'Ohio. Barty, forte de cette victoire sur la finaliste 2010 et lauréate du tournoi l'année suivante, rejoint les 8e de finale, où elle sera opposée à l'Estonienne Anett Kontaveit qui, après sa victoire sur Kerber, domine la qualifiée polonaise Iga Swiatek (6-4, 7-6 [2]).


Autre prétendante à la victoire finale, Simona Halep, tête de série n°4, a frôlé la correctionnelle pour son entrée en lice : la Roumaine domine dans la douleur la Russe Ekaterina Alexandrova (43e) en 3 manches très accrochées (3-6, 7-5, 6-4). Mais au moins Halep, qui restait sur un forfait en quarts de finale à Toronto, la semaine, dernière, a semblé ne pas souffrir de la cuisse qui l'avait contrainte à renoncer au Canada.