Ligue des champions - L'Inter assomme Tottenham

Reuters


Menée 1-0 à cinq minutes de la fin, l'Inter Milan a assommé Tottenham de deux buts dans les derniers instants pour s'imposer mardi lors de la première journée de Ligue des champions (2-1), que le club italien retrouvait après six ans d'absence.

La C1 avait manqué à l'Inter et à San Siro et cela s'est vu, et entendu. Quand Vecino a inscrit de la tête le deuxième but des siens dans le temps additionnel (90+2), le vieux stade milanais a tremblé de partout et le vacarme s'est fait intenable.

Il faut dire que dix minutes plus tôt, à peine, la situation des Milanais semblait mal engagée. Après une première période équilibrée, Tottenham avait ouvert la marque par Eriksen, dont la frappe, déviée par Miranda, lobait Handanovic (53e).

Les Londoniens ensuite ont semblé contrôler, profitant aussi de l'imprécision des Nerazzuri qui à l'approche de la surface faisaient à peu près systématiquement le mauvais choix.

Mais le capitaine Icardi, qui jouait son premier match de C1, a réussi un geste, un seul, qui a renversé la partie: sa volée du droit parfaite à l'entrée de la surface a trompé Vorm, le remplaçant de Lloris, blessé, et donné à l'Inter l'élan nécessaire pour aller chercher la victoire.

Dans ce groupe B où l'Inter est un représentant du chapeau 4 très au-dessus de la moyenne, cette défaite est embêtante pour Tottenham. 

Alors qu'ils avaient atteint les 8e de finale la saison dernière, les joueurs de Mauricio Pochettino sont déjà sous pression avant de recevoir Messi et le Barça, large vainqueur d'Eindhoven dans le même temps (4-0), lors de la prochaine journée et enchaînent une troisième défaite d'affilée après celles concédées face à Watford et Liverpool en Championnat.

Mal partie aussi en Serie A (quatre points en quatre matches), l'Inter, vainqueur de l'épreuve en 2010, a au contraire pris avec la C1 une belle dose de confiance. Et a enfin effacé ce dernier souvenir déplaisant datant de 2012, quand l'OM et Brandao l'avaient éliminée en 8e de finale.