Lampard opposé à la multiplication des matches

REUTERS

"En tant que manager, on pense toujours à comment garder les joueurs frais", a-t-il expliqué lors d'une réunion à Londres devant des représentants de clubs, de ligues professionnelles, d'associations de joueurs et de supporters, réunis à l'initiative de l'association des Ligues européennes (European Leagues) opposée au projet.

"Si vous me demandez +peut-on jouer davantage de matches européens ?+, personnellement, je ne vois pas où on va les faire passer dans notre calendrier déjà chargé. Je trouverais cela compliqué de garder le même niveau de qualité et de fraîcheur pour les joueurs", a-t-il précisé.

L'ancien milieu de terrain et capitaine de Chelsea, avec qui il a gagné la Ligue des Champions, a ajouté que "en tant que joueur, personnellement, j'aimais le format actuel et encore aujourd'hui comme entraîneur".

Le projet inspiré par l'Association européenne des clubs (ECA), qui regroupe les clubs les plus riches et présenté par l'UEFA au printemps a provoqué une levée de bouclier chez beaucoup de clubs qui risquent de ne plus pourvoir participer à la compétition-reine européenne.

Giorgio Marchetti, directeur des compétitions à l'UEFA, avait prononcé au début des échanges un discours dans lequel il avait assuré qu'il était "important que les compétitions européennes restent des compétitions ouvertes", selon le président de European Leagues, Lars-Christer Olsson.

Mais les 320 participants représentant notamment 201 clubs de 34 pays et 39 ligues de football ont insisté pour que le football "reste le point de départ" de toute réflexion sur une réforme, "pas la distribution des revenus".