Bayern-Real : Les déclarations d'après-match

Reuters

 

Zinédine Zidane (entraîneur du Real Madrid): 


"On est contents de notre prestation, de ce notre match, de ce qu'on a fait. C'est jamais facile de venir gagner ici. On le refait cette année. On peut être contents de ce que l'on a fait. Il y a encore le match retour, sachant que dans le foot rien n'est jamais acquis. (Au match retour) Il faudra de toutes façons refaire un gros match. On a gagné à l'extérieur, c'est bien, il ne faut pas sous-estimer ce qu'on a fait. Les matches ne sont jamais joués d'avance. Il va falloir travailler, bien jouer pour aller en finale, mais on peut être très contents de ce que nous avons fait ensemble ce soir."

Sergio Ramos (capitaine du Real Madrid):

"Nous savions ce qui nous attendait ici. Nous avons bien joué et réalisé une belle performance. Il reste encore le match retour, mais nous serons très concentrés. Nous avons bien défendu (ce soir), voilà le principal enseignement. Nous savions qu'il était important de marquer un but, et encore plus de gagner, nous avons un petit avantage. Nous savions que le Bayern était une équipe très forte, et que dans certaines phases du match, ils allaient dominer et nous faire souffrir. Dans ces moments-là, je pense que nous avons su souffrir et que nous avons tiré profit des opportunités qui se sont offertes à nous. A la fin, il nous fallait tenir le résultat, nous avons un peu reculé, nous revenons chez nous avec un grand résultat et maintenant avec nos supporters, nous devrons être plus forts."


Lucas Vazquez (attaquant du Real Madrid): 

"Cette saison nous gagnons tous les matches compliqués sur tous les terrains compliqués. Je pense que nous avons fait preuve de courage et de persévérance. (Sur une possible troisième finale de Ligue des champions d'affilée) Oui c'est notre objectif, c'est sûr, gagner une troisième Ligue des champions consécutive. Ca va être difficile mais nous allons faire de notre mieux."

Thomas Müller (capitaine du Bayern Munich):

"Nous avons manqué de réalisme, et nous prenons des buts sur des fautes que l'on ne peut pas se permettre à ce niveau. En deuxième période, c'était presque bizarre, on arrivait à cinq mètres du but, et la balle ne voulait pas franchir la ligne. On ne peut pas se satisfaire d'une telle performance en terme de réalisme. Leur deuxième but aussi est bizarre, pas dans sa réalisation, magnifique, mais sur le départ de l'action (mauvaise passe de Rafinha, ndlr). Madrid, c'est Madrid, on a vu leur sang froid devant le but. Nous, nous avons besoin d'une autre mentalité devant le but. Le résultat aurait pu être très différent à mon avis. Mais on ne baisse pas les bras, nous avons déjà gagné là-bas l'an dernier. Mais nous avons besoin d'une autre mentalité de killers."


Corentin Tolisso (milieu de terrain du Bayern Munich):

"Il y avait la place pour faire un meilleur résultat. On a fait un bon match ce soir mais il a manqué un petit truc pour faire un meilleur résultat. C'est le même scénario que l'année dernière. Cette année, c'est pareil, il va falloir faire preuve de courage et refaire cette performance parce qu'on a vraiment bien joué je pense. En première mi-temps on aurait pu mettre plus de buts. Sauf qu'au retour, il faudra mettre les occasions au fond. Bien sûr qu'on y croît encore et rien n'est joué."

Joshua Kimmich (buteur pour le Bayern): 

"Nous avons raté nos occasions, alors que le Real a marqué sur ses deux opportunités. Nous avons été naïfs devant le buts. Ils sont les favoris pour se qualifier, mais nous allons tout donner lors du match retour."

Jupp Heynckes (entraîneur du Bayern): 

"Nous leur avons fait des cadeaux, et nous n'avons pas su tirer profit de nos occasions. Le premier but était totalement évitable, tout comme le deuxième d'ailleurs. Par ailleurs, rarement dans une demi-finale de Ligue des champions, on a vu autant d'occasions de but que nous n'avons pas su convertir. (les blessures de Robben et Boateng): Evidemment, quand deux joueurs aussi importants demandent à sortir, c'est que c'est grave. Il faut attendre les résultats des examens demain (jeudi) pour en dire plus. Au retour, nous aurons le devoir de nous créer de nouveau des occasions, et de marquer les buts. En Ligue des champions, il y a deux matches et c'est à la fin du deuxième que l'on fait les comptes. Evidemment, le Real a un gros avantage, mais je pense que nous n'avons pas mérité de perdre ce soir, qu'on aurait dû gagner, et ça me rend optimiste pour le retour. Cette saison, on voit des résultats atypiques, en quart ou en demi-finale, et le match de ce soir a montré que le Real était vulnérable derrière. De toute façon, il ne faut jamais baisser les bras, il faut toujours essayer."