Tour de France: Caleb Ewan remporte la 16e étape, Alaphilippe reste en jaune

beIN SPORTS


L'Australien a devancé sur la ligne Elia Viviani (Deceuninck-QuickStep) et Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma). Cette étape a également été marquée par l'abandon de Jakob Fuglsang (Astana) à la suite d'une chute à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.

"Je suis le plus constant, pas le meilleur" sprinteur, affirme Ewan
L'Australien Caleb Ewan, vainqueur mardi de sa deuxième étape du Tour de France 2019 au sprint, refuse de se considérer comme "le meilleur" sprinteur du monde: "Je suis le plus constant", a-t-il dit, "mais je dois toujours user de stratégie" pour gagner.
                  
Q: Vous avez surpris vos adversaires en revenant de loin dans les derniers hectomètres. Comment avez-vous géré votre sprint ?
R: "Ce matin (mardi), j'ai eu l'opportunité d'aller reconnaître les quatre deniers kilomètres, je savais qu'il y avait des rond-points, je savais qu'il y aurait vent de face. J'étais trop à l'arrière à la flamme rouge, on n'était pas bien positionnés. Je me suis retrouvé plus loin que ce que je voulais. J'avais envisagé deux scénarios ce matin dont celui où j'étais trop à l'arrière: cela consistait à me remettre dans les roues un maximum et à passer en injection (en aspiration), je suis assez content d'y être parvenu. Cette tactique, je l'utilise depuis l'âge de dix ans: quand j'étais gamin je ne pouvais pas dominer les autres, donc je faisais cela, en me replaçant dans les roues et en profitant du sillage. Je les ai surpris comme cela." 
                  
Q: Vous n'avez jamais été aussi loin dans un Grand Tour sans abandonner. Comment résistez-vous à la fatigue ?
R: "J'étais allé au maximum jusqu'à la moitié d'une 15e étape du Giro, en 2017. Aujourd'hui (mardi), j'ai vraiment ressenti la fatigue, je me suis fait lâcher dans une côte de 4e catégorie, je ne me sentais vraiment pas bien. J'ai été proche de demander à mon équipe d'arrêter de rouler. Mais par le passé je me suis souvenu avoir déjà souffert toute l'étape mais retrouvé de bonnes jambes dans le final. Mes coéquipiers m'ont dit de faire de mon mieux, et cet environnement de confiance a fait la différence."
                  
Q: Le fait que vous soyez le seul sprinteur double vainqueur cette année fait-il de vous le plus rapide du peloton ?
R: "Cela montre la densité du niveau en sprint. Avant, il y avait (Marcel) Kittel ou Mark (Cavendish), on pouvait savoir à l'avance qu'ils allaient gagner, même s'ils étaient encore 10e au dernier virage. Maintenant, vous ne savez jamais qui va gagner. C'est plus excitant à regarder. Si vous regardez les résultats, je suis certes le plus constant, mais je ne vais pas dire que je suis le meilleur car mes adversaires ne sont pas faciles à battre. A chaque sprint, je dois user de stratégie pour les battre."
 

 

Tour de France: classements annexes après la 16e étape
Classements annexes du Tour de France cycliste après la 16e étape courue mardi à Nîmes:
                  
Points (général):
1. Peter Sagan (SVK/BOR) 309 pts
2. Elia Viviani (ITA/DEC) 224
3. Sonny Colbrelli (ITA/BAH) 203
4. Michael Matthews (AUS/SUN) 201
5. Caleb Ewan (AUS/LOT) 198
6. Jasper Stuyven (BEL/TRE) 142
7. Matteo Trentin (ITA/MIT) 130
8. Julian Alaphilippe (FRA/DEC) 117
9. Dylan Groenewegen (NED/JUM) 116
10. Greg Van Avermaet (BEL/CCC) 101
                  
Montagne (général):
1. Tim Wellens (BEL/LOT) 64 pts
2. Thibaut Pinot (FRA/FDJ) 50
3. Thomas De Gendt (BEL/LOT) 37
4. Julian Alaphilippe (FRA/DEC) 33
5. Giulio Ciccone (ITA/TRE) 30
6. Simon Yates (GBR/MIT) 29
7. Xandro Meurisse (BEL/WGG) 27
8. Steven Kruijswijk (NED/JUM) 24
9. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 24
10. Natnael Berhane (ERI/COF) 20
                  
Equipes (général):
1. Movistar 195 h 19:44.
2. Trek à 30:45.
3. Ineos 30:54.
4. Groupama-FDJ 37:24.
5. Jumbo 50:08.
6. Education First 59:46.
7. Bora 1 h 00:32.
8. AG2R La Mondiale 1 h 08:46.
9. Mitchelton 1 h 09:03.
10. UAE Emirates 1 h 15:38.
11. Astana 1 h 29:41.
12. Deceuninck 2 h 00:45.
13. Sunweb 2 h 20:55.
14. Wanty 2 h 22:40.
15. Dimension Data 2 h 37:03.
16. Arkea - Samsic 2 h 44:59.
17. CCC 2 h 57:25.
18. Bahrain 3 h 00:17.
19. Cofidis 3 h 27:21.
20. Lotto 3 h 54:17.
21. Total Direct Energie 4 h 00:34.
22. Katusha 5 h 04:17.
                  
Jeunes (général):
1. Egan Bernal (COL/INE) 64 h 59:32.
2. David Gaudu (FRA/FDJ) à 13:31.
3. Enric Mas (ESP/DEC) 42:00.
4. Laurens De Plus (BEL/JUM) 49:15.
5. Giulio Ciccone (ITA/TRE) 51:24.
6. Gregor Mühlberger (AUT/BOR) 51:49.
7. Lennard Kämna (GER/SUN) 1 h 17:46.
8. Tiesj Benoot (BEL/LOT) 1 h 21:45.
9. Gianni Moscon (ITA/INE) 1 h 35:29.
10. Soren Kragh Andersen (DEN/SUN) 1 h 38:31.
                  
Combativité (général)
1. Alexis Gougeard (FRA/ALM)