Washington - Stephens et Bouchard chutent d'entrée

Reuters

Stephens, 23e mondiale, s'est inclinée nettement face à la Japonaise Risa Ozaki (N.136) 6-2, 6-1 en moins d'une heure de jeu.

"C'est complètement de ma faute, elle a certes bien joué, mais je l'ai beaucoup aidée", a reconnu Stephens, qui a remporté trois titres en 2016 (Auckland, Acapulco et Charleston).

"C'était simplement un de ces jours où rien ne fonctionnait, j'ai vraiment mal joué. A moi de me ressaisir et de faire mieux la semaine prochaine", a espéré l'Américaine, qui avait chuté au 3e tour à Wimbledon.

La semaine prochaine, le circuit féminin fait escale à Montréal, dernier rendez-vous important avant les JO-2016 de Rio.

Le tournoi québécois s'annonce particulièrement important pour Bouchard, qui évoluera devant son public et tentera de se relancer.

La 41e joueuse mondiale a été dominée par l'Italienne Camila Giorgi (7-5, 6-4) et n'est plus allée au-delà du troisième tour en onze tournois.

Bouchard doit également décider si elle cède à la panique face aux craintes du virus Zika, qui a incité plusieurs joueurs de renom comme son compatriote Milos Raonic, le Tchèque Tomas Berdych ou la Roumaine Simona Halep à déclarer forfait ces derniers jours.

 

Robert ne confirme pas 

"Je vois de plus en plus de joueurs déclarer forfait, des golfeurs aussi, cela fait réfléchir", a admis l'ancienne N.5 mondiale.

"J'essaie de lire le plus de choses possibles sur la question, mais je ne sais pas si quelqu'un sait vraiment ce qui va se passer", a-t-elle souligné.

"C'est dommage de se retrouver dans cette situation pour mes premiers Jeux", a-t-elle regretté.

Dans le tableau masculin, l'Américain Sam Querrey, tombeur surprise à Wimbledon de Novak Djokovic, a souffert face à son compatriote Bjorn Fratangelo (6-7 (5/7), 6-4, 6-4) qui l'avait battu au 1er tour à Roland Garros.

"La victoire contre Novak me donne plus de relâchement, je me sens en confiance", a insisté Querrey qui a mis fin à Wimbledon à la série de 30 victoires consécutives du N.1 mondial en Grand Chelem.

Côté français, Stéphane Robert, qui a disputé samedi à Hambourg sa première finale depuis 2010, n'a pas confirmé. Le 59e mondial, son meilleur classement ATP, s'est incliné face à l'Américain Ryan Harrison 7-6 (7/1), 6-3.

Benoît Paire (N.24) a dominé l'Américain Jared Donaldson 6-0, 7-5 et sera opposé en 8e de finale soit au Luxembourgeois Gilles Müller, finaliste à Newport dimanche, soit au Japonais Yoshihito Nishioka.

Océane Dodin a fait trembler la Portoricaine Monica Puig (6-2, 4-6, 6-3).

Les matches d'Adrian Mannarino et de Kristina Mladenovic ont été interrompus par un violent orage en fin de programme et se poursuivront mercredi.