Paris-Bercy: Murray bousculé d'entrée

AFP

Andy Murray a été bousculé d'entrée par l'Espagnol Fernando Verdasco, qu'il a mis 2h 28 min à battre en trois sets acharnés 6-3, 6-7 (5/7), 7-5 mercredi au Masters 1000 de Paris-Bercy.

Le Britannique s'est trouvé en situation critique à 5-5, 15-40 dans la troisième manche. Mais le Madrilène n'a pas réussi à conclure et a craqué complètement dans le dernier jeu.

En perdant, Murray aurait abandonné tout espoir de devenir N.1 mondial à la fin de la semaine à la place de Novak Djokovic. Pour y parvenir, il doit gagner le tournoi contre une autre adversaire que le Serbe, ou aller en finale sans que son rival n'atteigne les demies. 

L'Écossais reste sur une exceptionnelle série de victoires: 6 tournois remportés, dont Wimbledon et les JO, sur 8 disputés depuis sa finale perdue à Roland-Garros, 16 matches gagnés d'affilée, série en cours, aux tournois de Pékin, Shanghai et Vienne, qu'il vient de faire tomber dans son escarcelle.

Mais mardi, c'est l'Espagnol qui a souvent dicté sa loi à l'échange, faisant les points gagnants et les fautes avec ses grosses premières balles et ses grands coups droits de gaucher. 

Pourtant Verdasco, qui fêtera ses 33 ans dans dix jours, n'est plus que 46e mondial et n'avait battu Murray qu'une fois en douze matches. Il avait perdu au premier tour de ses trois précédents tournois. Mais il peut redevenir dangereux à tout moment: Rafael Nadal l'avait vérifié en janvier en s'inclinant au premier tour de l'Open d'Australie.

En huitième de finale, Murray affrontera le Français Lucas Pouille.