Monfils va défier Federer en huitièmes à Madrid

AFP

Programmé sur un court annexe, avec moins de recul que les principaux, Monfils n'a pas existé dans la première manche, envolée en une trentaine de minutes, après s'être fait plusieurs frayeurs en se prenant les pieds sous une grille ou encore dans un micro, la première dès le troisième point du match sur une reprise d'appuis en fond de court.

"Ce n'était pas forcément des bonnes conditions aujourd'hui, avec le vent déjà et j'ai eu peur d'entrée de me blesser bêtement. Mon pied passe en dessous d'une sorte de grille, ça a des griffes, ça peut te coup.

Après, le micro...", a-t-il décrit. "J'ai joué un match pas facile dans des conditions pas faciles, j'ai mis du temps à m'adapter. Une fois dedans, j'ai essayé de faire le strict minimum pour gagner."

Un temps, il a même envisagé d'abandonner. "Je ne me sentais pas bien, oppressé, (un officiel) m'a dit que je ne pouvais pas, j'ai mis du temps à me décontracter, à souffler, à oublier, en plus dans des conditions pas faciles, je n'arrivais pas non plus à trouver un plaisir de dingue, ça m'a pris du temps pour être mieux", a-t-il poursuivi.

Monfils a fini par recouvrer ses esprits pour s'offrir un duel de prestige contre Roger Federer. Le Suisse aux vingt couronnes, record en Grand Chelem, s'était qualifié la veille en dominant Richard Gasquet pour son premier match sur terre battue depuis trois ans.

"Je l'aborde tranquillement, en espérant un peu moins de vent et des meilleures conditions. C'est de la terre mais ce sont des conditions rapides, il va falloir que j'ai une tactique plus agressive parce qu'il ne va peut-être pas y avoir non plus des millions et des millions d'échanges", a-t-il anticipé.

"Si Roger vient jouer là, c'est qu'il se sent bien, je pense qu'il s'est bien entraîné sur terre battue", a-t-il ajouté.

Victime d'une inflammation du tendon d'Achille en plein tournoi d'Indian Wells en mars, puis d'une entorse de la cheville droite avant Monte-Carlo, Monfils s'était arrêté en quart de finale à Estoril la semaine dernière pour son retour à la compétition.

"Je me sens de mieux en mieux, pas encore à 100% mais je sens que les sensations reviennent bien", a-t-il estimé.