Indian Wells: Serena Williams réussit son entrée

AFP

L'Américaine Serena Williams a remporté un spectaculaire duel d'anciennes N.1 mondiales devenues mamans face à la Bélarusse Victoria Azarenka, lors de son entrée en lice vendredi à Indian Wells.

Williams, 10e mondiale, a eu besoin de plus de deux heures de jeu pour venir à bout en deux sets très intenses 7-5, 6-3 d'Azarenka (N.48).

La cadette des soeurs Williams, 37 ans, mène désormais 18 victoires à quatre au bilan de ses confrontations avec Azarenka (29 ans).

Elles ne s'étaient plus affrontées depuis la finale du tournoi 2016 d'Indian Wells, remportée par la Bélarusse.

Depuis, elles sont devenues l'une et l'autre mère de famille pour la première fois et ont repris leur carrière.
"C'est difficile de jouer contre quelqu'un dont on est si proche (...) C'est vraiment quelqu'un que j'apprécie beaucoup, elle est maman comme moi, ancienne N.1 mondiale comme moi", a rappelé la joueuse aux 23 titres du Grand Chelem.

"On sait toutes deux combien il a été difficile de repartir littéralement de zéro pour revenir à ce niveau (...) Elle m'a poussé à produire un tennis dont je ne me croyais pas capable", a constaté l'Américaine.

"C'est sans conteste la joueuse qui m'a posé le plus de problèmes sur le circuit, mais c'est aussi celle que j'aime le plus affronter", a de son côté souligné Azarenka.

Serena Williams affrontera au prochain tour une autre ancienne N.1 mondiale, l'Espagnole Garbine Muguruza, aujourd'hui 20e, qui a battu l'Américaine Lauren Davis (N.199) 6-1, 6-3.                   

Stephens balayée                                    

La surprise du jour est venue de l'Américaine Sloane Stephens. La N.4 mondiale, a été balayée 6-3, 6-0 en un peu plus d'une heure par la Suissesse Stefanie Vögele, 109e mondiale et passée par les qualifications.
Dans le tournoi masculin, l'Américain Frances Tiafoe, 35e mondial, s'est fait surprendre par le Chilien Nicolas Jarry (N.86) 6-4, 4-6, 7-5.

Le grand espoir du tennis américain a du mal à digérer ses exploits de l'Open d'Australie où il avait atteint les quarts de finale, son meilleur résultat en Grand Chelem, avant de chuter face à Rafael Nadal. 

Absent en 2018 sur blessure, le Suisse Stan Wawrinka a bataillé pendant plus de deux heures pour battre le Britannique Daniel Evans (N.100 et issu des qualifications) en trois sets (6-7 (4/7), 6-3, 6-3).

"Cette victoire contre un adversaire difficile dans un match difficile et dans des conditions difficiles est importante pour moi. Je n'ai pas joué mon meilleur tennis, mais je me suis battu mentalement pour rester dans le tournoi", a souligné l'ancien N.3 mondial, désormais 40e au classement ATP.

La dernière fois qu'il avait participé au tournoi californien, en 2017, Wawrinka s'était incliné en finale face à son compatriote et grand ami Roger Federer.

Il sera opposé au prochain tour au Hongrois Marton Fucsovics, 31e au classement ATP.