Indian Wells: Djokovic et Osaka ne ratent pas leurs débuts

AFP

Djokovic s'est imposé en deux sets 7-6 (7/5), 6-2 face à l'Américain Bjorn Fratangelo, 128e mondial, tandis qu'Osaka a dominé la Française Kristina Mladenovic (6-3, 6-4) qui l'avait battu le mois dernier à Dubaï.

"Djoko", vainqueur des trois derniers tournois du Grand Chelem, a connu une entrée en matière délicate après avoir perdu son service lors du 6e jeu.

Mené 4-2, puis 5-3, il a finalement égalisé à 5-5, avant de remporter la première manche au jeu décisif.

Le second set a été beaucoup moins disputé et n'a duré que 22 minutes.

Plus que les conditions très particulières cette année à Indian Wells avec des températures anormalement basses (15°C), c'est sa longue inactivité depuis son titre à l'Open d'Australie en janvier qui a perturbé le Serbe.

"J'étais un peu nerveux, je n'ai pas joué mon meilleur tennis, et pour être honnête, j'ai eu de la chance de remporter le premier set", a-t-il noté.

Djokovic a évité l'épouvantail Nick Kyrgios qui aurait pu être son prochain adversaire.

Kyrgios fait du Kyrgios

 

L'Australien, vainqueur du tournoi d'Acapulco début mars en battant trois joueurs du top 10 mondial, dont Rafael Nadal, a fait du... Kyrgios, en étant incapable, comme souvent, d'enchaîner les bons résultats.

Il n'a pas fait le poids face l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.39) qui s'est imposé en deux sets 6-4, 6-4.

Dans le tournoi féminin, la N.3 mondiale Petra Kvitova a mordu la poussière face à l'inusable Venus Williams.

L'Américaine, âgée de 38 ans, a pourtant semblé au bord de la rupture au 2e set, puis dans la dernière manche, mais elle a chaque fois trouvé les ressources pour se sortir d'affaires.

"C'était un drôle de match, sans doute mon plus mauvais match de l'année, j'ai mal joué surtout durant le 3e set, où elle a élevé son niveau de jeu", a regretté la Tchèque, finaliste de l'Open d'Australie en janvier et à Dubaï le mois dernier.

Enfin, il n'y a pas eu de nouveau miracle pour Kristina Mladenovic.

Alors qu'elle avait dominé Osaka à Dubaï 6-3, 6-3 en février, elle n'a cette fois pas inquiété la N.1 mondiale et tenante du titre qui s'est imposée 6-3, 6-4. 

"J'étais nerveuse, car c'est la première fois que j'aborde un tournoi en étant la tenante du titre", a souligné la Japonaise qui a remporté coup sur coup l'US Open et l'Open d'Australie.

"Elle m'avait battu le mois dernier, j'y ai pensé pendant le match, mais ça n'a pas trop perturbé", a-t-elle constaté.

Au prochain tour, elle sera opposée à l'Américaine Danielle Collins, 25e au classement WTA.