Rallye du Portugal: Meeke distance Ogier

AFP

Le Britannique Kris Meeke a pris la tête du Rallye du Portugal, 5e épreuve du Championnat du monde WRC, et distancé le Français Sébastien Ogier après la première journée courue vendredi dans le nord du pays, où les espoirs de Hayden Paddon sont partis en fumée.

Après neuf spéciales, Meeke (Citroën DS3) comptait 31 secondes 9/10e d'avance sur le triple champion du monde en titre, au volant de la VW Polo-R.

Comme à la mi-journée, l'Espagnol Dani Sordo (Hyundai i20) occupait la 3e place, à 37 secondes et 3/10e de Meeke.

La journée a été marquée par l'abandon du Néo-Zélandais Hayden Paddon, 2e au Championnat du monde après sa victoire surprise en Argentine fin avril. Sa course s'est brutalement interrompue quand sa Hyundai i20 est partie en tonneaux avant de prendre feu lors de la première spéciale de l'après-midi (ES5). Si Paddon et son copilote sont sortis indemnes de l'accident, la course était terminée pour eux.

"Je suis très déçu de devoir abandonner comme ça. Les conséquences d'une petite erreur sont très cruelles", a réagi le Kiwi, qui a perdu le contrôle de sa voiture après avoir heurté "un grand trou".

Dans le même virage de l'étape de Ponte de Lima (nord-ouest), l'Estonien Ott Tanak est lui aussi sorti de route avec sa Ford Fiesta RS, mais celle-ci aura peut-être une chance de repartir samedi d'autant que Tanak et son copilote n'ont pas été blessés dans l'accident.

La course avait alors été suspendue, perturbant notamment le passage de Meeke. L'organisation a décidé d'attribuer au Britannique le meilleur temps de la spéciale, un chrono artificiel calculé en fonction de son passage sur ce même tracé dans la matinée.
                  
Ogier: 'J'ai souffert'      

Meeke a dominé les débats tout au long de la journée en signant cinq temps scratch sur les six premières spéciales du jour pour son retour à la compétition. Il avait manqué les deux précédents rallyes, Citroën ayant réduit le programme de ses pilotes afin de préparer la future C3 pour l'année prochaine.

"La ligne d'arrivée est encore loin, mais c'était une bonne journée. Je suis content car je ne pensais pas rouler aussi bien dans l'après-midi", a déclaré le Britannique à son arrivée au park service.

Vainqueur de la super spéciale d'ouverture jeudi soir, Ogier a donc cédé la tête du classement tout en parvenant à conserver plus de cinq secondes d'avance sur Sordo. "C'était dur cet après-midi. On a évité les problèmes mais c'était difficile pour moi de rester devant. J'ai beaucoup souffert", a regretté le Français.

"Je suis content d'être devant mes poursuivants en championnat, c'est ça le plus important", a-t-il toutefois ajouté alors que le Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta RS), 3e au Championnat du monde, restait au 7e rang entre les Français Stéphane Lefebvre (6e, Citroën DS3) et Eric Camilli (8e, Ford Fiesta RS).

Car ce trio était encore devancé par le Norvégien Andreas Mikkelsen (4e, VW Polo-R) et le Belge Thierry Neuville (5e, Hyundai i20), qui a été le plus rapide lors des deux passages sur le circuit urbain de Porto en début de soir après avoir vu la concurrence lui prendre une trentaine de secondes dans la première spéciale du jour.

Vainqueur l'an dernier sur la terre portugaise, le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW Polo-R) a été lourdement pénalisé par une panne de direction assistée et n'était que 9e, à 3 min 50 sec du leader.

Samedi, les pilotes feront deux boucles de trois tracés (ES10-ES15) pour un total de 165,28 km chronométrés.