MotoGP: Dovizioso, roi de Doha, bat Marquez sur la ligne

AFP

Seule épreuve nocturne du championnat MotoGP, la course de Doha réussit décidément à l'Italien de 32 ans: il avait déjà triomphé sur le circuit de Losail l'an dernier et terminé deuxième les deux années précédentes.

"Je suis très content de terminer devant le champion" en titre, a affirmé "Dovi", alors que son dauphin s'affirmait "très heureux" d'avoir marqué les 20 points de la 2e place après avoir chuté lors des séances d'essais et n'être parti qu'en 3e position sur la grille.

Dovizioso et Marquez se sont livrés une lutte acharnée jusque dans les derniers mètres, qui a tourné à l'avantage du pilote italien. Le Britannique Cal Crutchlow, également sur Honda, a pris la 3e place.

Parti en pole-position, Maverick Vinales (Yamaha) a, fidèle à son habitude, raté son départ. Une lutte superbe a ensuite opposé Dovizioso à Marquez et Alex Rins (Suzuki), décevant aux essais (10e place), mais qui a pris un excellent départ.

Les trois pilotes ont échangé la première place d'un tour sur l'autre avant que Crutchlow sur sa Honda de l'écurie satellite LCR ne les rejoigne.

A trois tours de la fin, Rins est parti à la faute en élargissant sa trajectoire, ce qui a permis à Crutchlow de le passer pour s'installer dans le trio de tête.

A deux tours de la fin, Marquez est passé en tête mais "Dovi" l'a repassé juste après, et ainsi de suite, les deux pilotes se livrant une bagarre intense jusqu'à la ligne d'arrivée.

"J'ai fait une faute au freinage et il est passé devant mais j'ai alors pu voir que son pneu arrière était usé", a souligné le pilote Ducati, s'affirmant très soulagé par sa victoire "car avant le weekend, les choses ne se présentaient pas très bien". 

Comme l'an dernier, sa saison commence sous les meilleurs auspices mais il n'avait pu terminer qu'à la 2e place du championnat l'an dernier, derrière Marquez. L'Espagnol est déjà quintuple champion du monde, à 26 ans, alors que l'Italien court toujours après son premier titre en MotoGP.
                  
Selle baladeuse   

     
Crutchlow a qualifié sa 3e place de "rêve" après avoir été sérieusement blessé lors du GP d'Australie en fin de saison dernière. "Si on m'avait dit que je finirais sur le podium, j'aurais rigolé", a-t-il confié en conférence de presse. "Si je ne pouvais plus bouger après, c'est que j'ai reçu un coup de cale-pied dans la fesse pendant la course et que je ne la sentais plus", a-t-il également précisé.

Le vétéran du plateau et septuple champion du monde Valentino Rossi (Yamaha), parti 14e, a effectué une superbe remontée, rattrapant à la mi-course son coéquipier Vinales qui effectuait le parcours inverse au sein du classement.

"Vale" a fini par dépasser son cadet à 7 tours de la fin pour terminer à la 5e place, juste derrière Rins.
Le débutant français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), 5e chrono des qualifications, aurait dû partir sur la 2e ligne mais a calé lors du tour de chauffe et a dû s'élancer des stands. Il a terminé à la 16e place, juste derrière son compatriote Johann Zarco (KTM).

"On ne retiendra que le positif", a affirmé le jeune "rookie" (débutant) de 19 ans après la course, arrivant difficilement à cacher sa déception et reconnaissant "une erreur" pour expliquer ce départ manqué.
Quant à l'Australien Jack Miller (Ducati-Pramac), très bien qualifié en 4e position, il a perdu sa selle au bout de quelques tours, et donc de nombreuses places, avant d'être contraint à l'abandon.