Grand Prix du Japon - Lorenzo se hisse en tête, Pedrosa se blesse

AFP

L'Espagnol Jorge Lorenzo (Yamaha) a terminé en haut de la feuille des temps vendredi, à l'issue des deux premières séances d'essais libres du Grand Prix du Japon, tandis que son compatriote Dani Pedrosa (Honda) s'est fracturé une clavicule.

Au cumul des deux manches, Lorenzo, qui a remporté deux fois ce Grand Prix dans la catégorie reine (2013 et 2014), s'est imposé pour 53/1000e de seconde à l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), le plus rapide de la première session. L'Espagnol Maverick Vinales (Suzuki), en verve depuis sa récente victoire à Silverstone, signe le 3e temps à 97/1000e de seconde.

Le leader du Championnat, l'Espagnol Marc Marquez (Honda), occupe le 4e rang à 152/1000e. Auteur d'une petite glissade en deuxième séance, Marquez a eu plus de chance que son coéquipier Pedrosa, victime quelques instants plus tard d'une violente chute dans le virage N.11.

A cinq minutes de la fin, dans un gauche rapide, le jockey catalan a perdu le contrôle de sa puissante RC213V et a été éjecté très haut dans le ciel avant de retomber sur le dos.

Recordman des victoires sur cette piste, avec cinq succès, dont le dernier date de l'an passé, Pedrosa doit être rapatrié dans la soirée en Espagne, où il sera opéré de sa clavicule droite.

Cette chute a précédé celle de l'Irlandais Eugene Laverty (Ducati Aspar), touché à la tête par sa moto et qui, par précaution, devait subir un scanner.

L'Australien Jack Miller (Honda Marc VDS) a également chuté, sans gravité, en cette fin de séance agitée.
En Moto2, une autre chute, celle d'Alex Rins, a également connu un certain retentissement, puisque l'Espagnol est distancé d'un seul point par le Français Johann Zarco au classement mondial provisoire.

Après une modeste place de 21e en première séance, Rins, qui après sa chute en deuxième séance semblait souffrir du poignet droit, n'a pu faire mieux qu'un 29e temps, sur 31 pilotes classés, en temps cumulés.

Le Suisse Tom Luthi, très à l'aise sur les circuits de freinage, a réalisé le meilleur temps. Derrière lui, en moins d'une demi seconde, se retrouvent Nakagami, Morbidelli, Lowes et Zarco.

Enfin, en Moto3, l'Italien Enea Bastianini s'est imposé au Japonais Ono, au Belge Loi et à l'Espagnol Navarro, tous les quatre sur Honda.

Couronné champion du monde en Aragon, le Sud-africain Brad Binder (KTM) occupe sagement le 12e rang.