NBA: Golden State reçu 5 sur 5

AFP

 

Stephen Curry a fait mieux que Michael Jordan, Magic Johnson ou encore Kobe Bryant: le meneur de Golden State a conduit son équipe en finale NBA pour la cinquième année consécutive, lundi.
 
En battant Portland dans sa salle en prolongation (119-117), Golden State va devenir à partir du 30 mai la deuxième équipe, après les Bostons Celtics qui écrasaient la NBA dans les années 1960, à disputer cinq finales de suite.
 
Les double champions en titre ont remporté la finale de la conférence Ouest sur le score sans appel de quatre victoire à zéro.
 
Mais comme l'a reconnu leur entraîneur Steve Kerr, "le score ne reflète pas la physionomie de cette série: il a fallu se battre et aller chercher chacune de ces victoires", a-t-il expliqué.
 
Pour le troisième match de suite, les Warriors ont compté 17 points de retard et ont été malmenés par les Trail Blazers, en particulier par l'inattendu Meyers Leonard (30 pts, 12 rbds).
 
Mais comme lors des deux précédents matches, ils ont renversé leurs adversaires durant une 4e période à sens unique.
 
Le grand artisan de ce triomphe s'appelle Stephen Curry qui a marqué 37 points et tourne à une moyenne hallucinante de 36,5 points par match sur les cinq derniers matches!
                  
- Curry et Green voient triple -                  
                  
Le triple champion NBA et double MVP (meilleur joueur de la saison) a fini la rencontre avec un "triple double" (trois catégories de statistiques à dix unités et plus) avec 13 rebonds et 11 passes décisives.
 
Il a ajouté durant cette rencontre quelques records à son impressionnante collection.
 
Il est notamment devenu le premier joueur dans l'histoire à marquer plus de 25 paniers à trois points lors des quatre premiers matches d'une série de play-offs.
 
Curry et Draymond Green (18 pts, 14 rbds, 11 passes) sont aussi les premiers coéquipiers dans l'histoire de la NBA à finir un match de play-offs avec des "triple doubles".
 
Mais le meneur de Golden State a surtout retenu la force collective de son équipe, pourtant privée sur blessure de trois cadres, Kevin Durant, DeMarcus Cousins et Andre Iguodala.
 
"C'est marrant, car beaucoup de gens disaient que notre équipe n'avait pas de profondeur de banc et que cela pouvait être notre point faible. Mais cette série a montré qu'on avait beaucoup de ressources", a noté l'ainé des frères Curry, vainqueur de son cadet Seth, meneur remplaçant de Portland.
 
C'est Curry qui a ramené son équipe à la hauteur de Portland (104-104) à quatre minutes de la fin du temps réglementaire.
Il a ensuite cru avoir donné la victoire aux Warriors juste avant la sirène, mais son panier à trois points a été annulé à cause d'un marcher.
                  
- Durant de retour pour la finale? -                  
                  
En prolongation, Golden State a pris le large et n'a plus été inquiété.
 
"Ils trouvent toujours la solution pour gagner, ils ont encore montré pourquoi ils dominaient notre championnat depuis cinq ans maintenant", a constaté Terry Stotts, l'entraîneur de Portland.
 
"J'espère que ce qu'on a accompli ne va pas passer inaperçu: se qualifier pour cinq finales de suite, c'est vraiment difficile, cela dit beaucoup de l'état d'esprit de mes joueurs, de leur motivation et leur constante remise en question", a souligné Kerr.
 
"Ce groupe a cette faculté, quand l'un d'entre eux est blessé, de resserrer les rangs et de jouer encore mieux malgré l'absence d'un Kevin Durant", a expliqué le coach des Warriors.
 
Comme la finale NBA ne débute pas avant neuf jours, Durant pourrait être opérationnel pour le prochain match de son équipe.
 
Déjà considérée comme l'une des meilleures équipes de l'histoire, Golden State peut enfoncer le clou en réalisant un exploit rare, le "three-peat", trois titres consécutifs, comme les Lakers en 2000, 2001 et 2002.
 
Il faudra à Curry et ses coéquipiers battre les Milwaukee Bucks ou les Toronto Raptors, opposés en finale de la conférence Est.
 
Milwaukee, meilleure équipe de la saison régulière, mène deux victoires à une, avant le match N.4 qui aura lieu mardi à Toronto.