MotoGP: Première balle de match pour Marquez vers un 6e titre

Reuters

seul Andrea Dovizioso (Ducati) étant encore en mesure mathématiquement de lui barrer la route.

Avec 98 points d'avance, l'Espagnol peut voir venir alors qu'il reste cinq courses. Il sera couronné à Buriram s'il gagne quelque soit le résultat de l'Italien ou s'il se classe 2e, 3e ou 4e avec "Dovi" derrière lui. Mais la pluie, souvent présente en Thaïlande, pourrait bouleverser la donne.

A 26 ans, le prodige espagnol rejoindrait ainsi l'Italien Valentino Rossi au nombre de titres gagnés en MotoGP (un de plus pour "Vale" si on compte celui de 2001 lorsque le championnat se disputait en 500 cc).

Vainqueur de la première édition du GP de Thaïlande l'an dernier et de celui d'Aragon il y a 15 jours --8e victoire de la saison en 14 courses--, Marquez respire la confiance: "C'est l'une de mes meilleures saisons", a-t-il constaté jeudi.

Honda devra toutefois attendre pour espérer remporter le titre constructeurs, la marque japonaise comptant 65 points d'avance sur Ducati.

Du côté de la marque italienne, il s'agira de limiter les dégâts. Elle n'a remporté que trois courses cette saison (2 pour Andrea Dovizioso, 1 pour son coéquipier Danilo Petrucci).

Deuxième l'an dernier à Buriram et en Aragon, "Dovi" veut terminer la saison en beauté même si elle se traduit pour la 4e année consécutive par la deuxième marche sur le podium final.

"Nous avions besoin de ce podium en Aragon pour montrer que nous travaillons dans la bonne direction et pour affronter les cinq dernières courses avec plus de confiance", souligne l'Italien de 33 ans qui court toujours après un titre en MotoGP.

Derrière, les choses restent très ouvertes: Alex Rins et sa Suzuki ont déjà gagné deux fois cette saison et l'Espagnol aux boucles folles occupe la 3e place avec un seul point d'avance sur Petrucci. Les Yamaha sont aussi à l'affût d'une 3e place au championnat avec Maverick Vinales, Valentino Rossi et Fabio Quartararo.

Aux âmes bien nées...

Le jeune Français, qui n'a que 20 ans, n'a toujours pas gagné de course pour sa 1re saison en MotoGP mais a terminé deux fois 2e et deux fois 3e sur sa Yamaha de l'écurie satellite SRT. Il occupe la 7e place au championnat à 33 points de Rins et pas loin des Yamaha officielles de l'Espagnol Vinales et de Rossi.

Malgré ses 40 ans, ce dernier ne rend pas les armes. Il n'a pas écarté jeudi l'idée de continuer au-delà de 2020, lorsque son contrat avec la firme aux diapasons doit expirer. "Cela dépendra des résultats l'an prochain", a-t-il indiqué en conférence de presse.

"Je pense qu'on sera un peu mieux qu'en Aragon (où il avait terminé 5e) car il y a beaucoup de longs virages lents qui conviennent à notre moto", estime pour sa part Quartararo en ajoutant "que les pilotes expérimentés ont un peu moins l'avantage car ce n'est que la 2e fois que l'on court sur ce circuit".

Marquez a d'ailleurs salué les performances du Français, estimant qu'il sera "un vrai candidat pour le titre l'an prochain".

Du côté de KTM, l'Espagnol Pol Espargaro a pu récupérer de son poignet cassé en Aragon et sera au départ avec le Finlandais Mika Kallio qui remplace le Français Johann Zarco jusqu'à la fin de la saison au sein de l'écurie autrichienne.

En Moto2, Alex Marquez, le jeune frère de Marc, va tenter de se rapprocher d'un premier titre en augmentant son avance sur ses compatriotes Jorge Navarro et Augusto Fernandez ainsi que sur le Suisse Thmas Lüthi.

En Moto3, l'Italien Lorenzo Dalla Porta et l'Espagnol Aron Canet, que deux points seulement séparent, sont en quête d'un premier titre dans la catégorie.