Ligue 1: Benedetto fait gagner l'OM, Rennes cale

Reuters

Merci Dario Benedetto: l'OM s'en est remis à un très joli but de l'avant-centre argentin au Vélodrome pour s'imposer contre Saint-Etienne 1-0 dimanche, tandis que Rennes est tombé contre Nice 2-1 et laisse le PSG en tête du classement de Ligue 1.

. Benedetto enchaîne                 

Deuxième but pour l'Argentin Dario Benedetto, après celui à Nice. Le nouvel attaquant de l'OM a offert la victoire aux siens contre Saint-Etienne en concluant du pied droit une action de classe, qu'il avait d'ailleurs en partie initiée grâce à une subtile talonnade.

L'avant-centre a marqué des points avec cette réalisation au Vélodrome, alors que son arrivée suscitait des interrogations en début de championnat. Grâce à lui, les Marseillais confirment et se replacent en 8e position.

En tribune, les ultras ont bruyamment fêté les 35 ans du Commando Ultra (CU84), le plus vieux groupe de supporters en France.

Des chants homophobes se sont en outre succédé dans le stade, en plein bras de fer avec les instances sur le sujet. Les South Winners ont déployé une banderole injurieuse en reprochant à la Ligue (LFP) de se servir de la lutte contre "l'homophobie pour sodomiser nos libertés".

. Première défaite de Rennes                 

A domicile, Rennes a concédé sa première défaite de la saison après un début d'exercice canon. Les Bretons ont été punis dans les arrêts de jeu par un but du défenseur niçois Racine Coly.

"On a manqué d'énergie, d'intensité, de qualité technique. C'est surprenant car on avait fait une première période assez convaincante, dynamique", a reconnu l'entraîneur Julien Stéphan.

Les Bretons restent aux avant-postes, avec neuf points, comme le PSG, Nice ou Angers, mais ce sont bien les Parisiens qui occupent la première place grâce à leur différence de buts favorable (+8)

Les incertitudes autour du mercato et les blessures de Kylian Mbappé ou Edinson Cavani n'ont pas empêché le champion de France d'être aux commandes du championnat fin août, faute de rivaux suffisamment solides.

. Monaco, toujours pas

L'exemple le plus criant est Monaco, qui tenait tête aux Parisiens et les avait même privés du titre en 2017, mais n'y arrive plus du tout depuis deux ans.

L'ASM, qui multiplie les recrutements, n'a toujours pas gagné la moindre rencontre cette saison. Le club de la principauté a cette fois buté sur Strasbourg 2-2. Côté mercato, le club a enregistré l'arrivée de l'attaquant Jean-Kevin Augustin prêté par le RB Leipzig, pendant que Radamel Falcao s'engageait avec l'équipe turque de Galatasaray à Istanbul, où une foule déchaînée l'attendait à l'aéroport.

"On a recruté des joueurs pour régler l'effectif. On a aura des solutions pour le futur au milieu, en attaque et dans les couloirs. C'est important pour l'équipe. Je ne vais pas parler de Falcao. Le plus important ce sont les joueurs qui sont avec nous", a expliqué l'entraîneur Leonardo Jardim. Lille aussi est passé à côté, avec une pénible défaite à Reims 2-0.

A l'heure de la trêve internationale, le PSG n'a pas vraiment convaincu sur le terrain. Mais il est premier.