L1 - Nice bat Montpellier à l'arraché et passe cinquième

AFP

 

Nice a battu Montpellier à l'arraché (1-0), dimanche après-midi à l'Allianz Riviera lors de la 34e journée de L1, et s'est approprié la 5e place du classement, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue Europa.

Grâce à cette victoire essentielle, l'OGC Nice est désormais seul 5e de L1, avec 50 points. Malgré un calendrier délicat (déplacements à Marseille et Lyon), les Rouge et Noir peuvent encore rêver d'Europe pour la saison prochaine.

Montpellier, pour sa part, reste dans la course. Toutefois, ce dimanche, l'équipe de Michel Der Zakarian a étalé bien des faiblesses offensives pour espérer mieux qu'un 0-0.

Les Aiglons débutaient fort, par une première tête de Balotelli non cadrée (4) et une volée de Saint-Maximin contrée par Piriz (7). Ils enchaînaient par une tentative de Plea stoppée par Lecomte (20), puis une reprise de Balotelli à côté (23).

A quatre derrière, Montpellier avait toutes les peines du monde à sortir un ballon proprement. Seule une tentative de Skhiri, de loin et de peu à côté, permettait de faire illusion (14). 

Était-ce dû à la "pause boissons" (24) instaurée par l'arbitre en raison des premières chaleurs de l'année? Les hommes de Lucien Favre revenaient un peu moins bien. Sio n'en profitait pas, deux fois de suite (31 et 34). 

Sur la deuxième d'ailleurs, Balotelli, touché par Hilton alors qu'il partait au but, aurait dû bénéficier d'un bon coup-franc. Au lieu de ça, les Héraultais contraient.

Nice poussait encore plus. Jusqu'à la mi-temps, Balotelli (38), Saint-Maximin (42) et Dante (43) mettaient le feu dans la défense adverse. Après la pause, le Gym poursuivait son cavalier seul, Montpellier ne faisant que défendre. 

Plea était maladroit (57), mais Lees-Melou allait trouver l'ouverture: décalé par Saint-Maximin, plein axe, il décochait une +mine+ du droit, avec rebond intégré, qui se logeait dans le petit filet droit de Lecomte (1-0, 59). 

Le plus dur était fait pour Nice qui laissait le jeu à son adversaire et se contentait de contrer. Seri, un peu court (76), puis Saint-Maximin, en puissance (78), ne doublaient pas la mise. Mais le Gym restait solide derrière. Et remportait le match qu'il fallait.