Bordeaux poussif mais victorieux de Dijon

AFP

Bordeaux, une nouvelle fois poussif, a assuré l'essentiel en s'imposant petitement (1-0) face à Dijon, courageux, mais qui n'a pu tenir la distance à dix pendant une heure, dimanche, à l'occasion de la 21e journée de L1.

Les Girondins cherchaient une série pour se relancer, ils l'ont trouvée. Quatre jours après avoir ramené trois points précieux d'Angers (2-1), c'est au tour des Dijonnais de tomber face au réalisme des hommes de Ricardo. Les Bordelais (10e) se donnent de l'air au classement et reviennent ainsi à quatre points du 5e, Strasbourg, chez qui ils se rendront le week-end prochain et à la fin du mois en Coupe de la Ligue. 

Pour les Bourguignons, la pilule est amère, surtout après leur belle entame. Mais dans leur malheur, ils pourront se dire qu'ils ont fait mieux niveau différence de buts que leur deux poursuivants, Monaco et Guingamp.

Il y a eu deux matches ce dimanche au Matmut Atlantique. Un avant l'expulsion d'Amalfitano, coupable d'un fauchage sur Briand partant en contre-attaque (34e), durant lequel les hommes d'Antoine Kombouaré ont eu plusieurs situations, par Kwon aux frappes trop croisées (12, 24) et surtout Tavares, lancé deux fois par Said, mais qui butait sur un Costil impérial (28, 33).

Et un autre après, qui s'est résumé à une attaque-défense. Bien organisés, les coéquipiers de Yambéré ont longtemps annihilé les offensives d'Aquitains désordonnés avec leur pied, peu imaginatifs et ayant du mal à s'approcher de la cage d'Allain, vigilant par ailleurs sur une tête lobée vers son but de Yambéré (67), surement la plus belle occasion locale.

Mais l'action suivante a été fatale au DFCO, pris sur un débordement de Kalu sur le côté gauche suivi d'un centre en force devant le but que l'entrant Cornelius a converti (1-0, 77). 

C'est peu mais suffisant vu leur niveau d'ensemble qu'il faudra assurément monter pour espérer quelque chose d'ici mai.