Vinicius enfin rétabli, à temps pour la Copa America

AFP

L'ailier brésilien Vinicius (18 ans), blessé à une cheville début mars, est prêt à reprendre la compétition avec le Real Madrid, a annoncé samedi son entraîneur Zinédine Zidane, une bonne nouvelle pour l'équipe du Brésil à l'approche de la Copa America (14 juin-7 juillet).

"Il s'entraîne, il va mieux, beaucoup mieux, et il est prêt pour faire partie des joueurs convoqués" dimanche pour affronter Villarreal en Championnat d'Espagne, a déclaré Zidane en conférence de presse.

Victime d'une rupture des ligaments de la cheville droite le 5 mars lors de la cuisante élimination en huitièmes de Ligue des champions contre l'Ajax Amsterdam (4-1), Vinicius a beaucoup manqué au Real après des débuts tonitruants sous le maillot merengue. Il a néanmoins respecté à la lettre son temps de convalescence, estimé à deux mois.

"C'était le temps prévu et nécessaire pour lui, à son âge, il a seulement 18 ans, ça pourrait être mon fils!", a souri Zidane.

Revenu en sauveur début mars sur le banc d'un Real en fin de cycle, le technicien français a été chargé de rebâtir la "Maison blanche" pour la saison prochaine et il a laissé entendre samedi que Vinicius serait l'un des éléments sur lesquels il compte s'appuyer.

"Il est très bon, c'est un joueur important dans cette équipe, surtout pour le futur", a souligné Zidane. "Il mérite d'être ici dans ce club, rien de plus. Simplement, comme il a été blessé, il faut prendre les choses tranquillement avec lui. Il nous reste trois matches à jouer (cette saison) et nous allons voir comment nous procédons avec lui, surtout en vue de la saison prochaine."

Troisième du Championnat d'Espagne, le Real Madrid n'a plus rien à craindre ni à espérer: le club merengue est assuré depuis le week-end dernier de finir sur le podium. Cela lui garantit de disputer la Ligue des champions l'an prochain, ce qui était l'objectif minimal d'une fin de saison décevante et marquée par une nouvelle défaite dimanche dernier sur la pelouse du modeste Rayo Vallecano (1-0).

Apparu "en colère" après ce revers, Zidane s'est montré beaucoup plus souriant samedi et il a promis davantage de détermination ce week-end contre Villarreal.

"Gagner, il n'y a que ça qui m'anime, les joueurs pareil, on n'a pas envie de rester dans cette situation", a conclu le Français.