Le Barça a été inquiété mais garde son trône devant le Real

Reuters

 

Eprouvé par la lanterne rouge à quatre jours du début de la Supercoupe d'Espagne en Arabie Saoudite (8-12 janvier), le FC Barcelone, fragile, a même été mené après l'ouverture du score de David Lopez (23e) de la tête sur coup franc, avant de reprendre le contrôle du match par Luis Suarez (50e) et Arturo Vidal (59e).
 
Réduits à dix après le carton rouge adressé à Frenkie de Jong (74e) pour cumul de deux cartons jaunes, les Blaugranas ont fini par être rejoints sur le fil, sur le but de Wu Lei (88e).
 
Endormis jusqu'au premier but de Lopez malgré une possession largement à leur compte, les hommes d'Ernesto Valverde, pour leur premier match de l'année 2020, ont été réveillés de leur gueule de bois par un Luis Suarez d'une efficacité remarquable.
 
Avec ce ballon envoyé au ras du poteau du bout du pied, puis ce centre pour Vidal, l'Uruguayen a débloqué la situation en huit minutes. Suarez a été décisif (buteur ou passeur) lors des dix derniers buts du Barça en Liga.
 
Insuffisant, toutefois, pour glaner les trois points. Même s'il garde sa première place au nombre de victoires, le Barça (40 pts), sans Marc-André ter Stegen, inquiète en ce début d'année 2020... contrairement au Real (40 pts), solide devant un Courtois infranchissable.
 
- Varane impérial, le Real solide -
 
Et un Varane impérial: buteur, le défenseur français a été décisif pour permettre au Real Madrid de s'imposer (3-0) samedi à Getafe.
 
Le roi mage du Real s'appelle Raphaël Varane: grâce à un but contre son camp provoqué sur une sortie ratée du gardien de Getafe David Soria (35e), puis un but de la tête sur un coup franc de Toni Kroos (53e), en plus du troisième but final de Luka Modric dans les arrêts de jeu (90e+6), le champion du monde français a offert un premier succès probant aux Merengues en 2020.
 
En pleine bourre malgré une petite erreur qui aurait pu mener à une occasion dangereuse dans la surface du Real (20e), Varane a inscrit son deuxième but de la saison en Liga. Seuls Karim Benzema (12), Luka Modric (3) et Sergio Ramos (3), en ont marqué plus que lui en championnat au Real.
 
Dans le sillage d'un Varane régnant dans les airs, les Madrilènes, plus précis et efficaces que Getafe en attaque leur première victoire depuis le 11 décembre à Bruges (3-1), avant les trois nuls enchaînés en championnat contre Valence (1-1), Barcelone (0-0) et Bilbao (0-0).
 
- L'Atlético sur le podium - 
 
Avec également un Thibaut Courtois de gala, qui a "sauvé" Madrid selon Zidane en repoussant les frappes lourdes depuis l'extérieur de la surface de Mauro Arambarri (24e) et Fayçal Fajr (38e, 43e), et la tête de Leandro Cabrera (45e+3), les Madrilènes se sont remis d'aplomb avant, peut-être, un deuxième Clasico en finale de Supercoupe à Djeddah (Arabie Saoudite) ?
 
L'Atlético, qui a confirmé sa bonne forme aperçue en fin d'année 2019 en s'imposant 2-1 sur son terrain contre Levante samedi soir, fera tout pour déjouer ces plans.
 
Les hommes de Diego Simeone se sont imposés grâce à deux buts rapides d'Angel Correa (13e, sur une frappe décroisée) et de Felipe (18e, de la tête), contre une seule réalisation de Roger Marti pour Levante (16e). 
 
Les "Colchoneros", spécialistes des matches nuls depuis le début de la saison (8 en Liga), en sont à trois succès de rang en championnat, et pourraient bien s'élever comme trouble-fêtes lors de la Supercoupe.