La Liga dénonce BeoutQ et va prendre des mesures juridiques nécessaire

AFP

La Liga a ajouté sa voix en dénonçant l'acte de piratage inédit de BeoutQ qui diffuse illégalement des matches qui ne possèdent pas leurs droits.

Dans un communiqué de presse, La Liga a indiqué qu'elle pourrait envisager de prendre des mesures juridiques nécessaires, suivi de la mise en œuvre, sur le canal téléviseur basé en Arabie Saoudite.

La protection de notre produit est fondamentale pour notre activité, a déclaré Melcior Soler, directeur du département audiovisuel de la Liga.

Il ajoute : "nous ne pouvons pas autoriser les chaînes pirates à offrir l'accès à la programmation de La Liga, nous étudions complètement BeoutQ pour prendre des mesures appropriées contre cette plate-forme illégale et ses facilitateurs pour arrêter le piratage de notre compétition ".

La Liga perd 400M par an en raison du piratage à l'échelle mondiale.

La Liga a de solides antécédents en matière de lutte contre la piraterie, y compris la création de sa propre technologie pour identifier et arrêter les opérations de piraterie.

La Liga a contribué à de nombreuses affaires de piraterie poursuivies par les forces de l'ordre espagnoles, y compris un grand site de piraterie en ligne nommée "Rojadirecta".

La ligue espagnole de football rejoint maintenant plusieurs organisations sportives internationaux qui ont condamné le vol de droits de diffusion par beoutQ.

Il convient de rappeler que les fédérations de La FIFA, l'UEFA, la CAF, F1 les fédérations de tennis et la Deutsche Fussball Liga ont toutes condamnées officiellement l'acte de piratage inédit et elles ont élevé leurs voix contre le vol de leurs droits de diffusion.