FC Barcelone: On s'acharne contre Dembélé? "Peut-être un peu", dit Valverde

Reuters

L'attaquant français Ousmane Dembélé, fustigé à Barcelone pour son indiscipline, fait "peut-être un peu" l'objet d'un acharnement médiatique, a estimé vendredi son entraîneur Ernesto Valverde, assurant vouloir l'"aider à montrer son meilleur visage" en dépit des critiques.

"Vu que vous m'avez déjà posé deux questions sur le sujet, il y en a peut-être un peu" (d'acharnement), a ironisé le technicien barcelonais en conférence de presse à la veille d'un choc contre l'Atlético Madrid samedi en Championnat d'Espagne.

Le champion du monde, acheté 147 millions d'euros (bonus compris) à Dortmund en 2017, a été écarté du groupe blaugrana pour le match face au Betis Séville (4-3) le 11 novembre sur décision de Valverde, alors que la presse a fait état d'une série de retards de la part du Français.

Et à son retour du rassemblement des Bleus cette semaine, Dembélé (21 ans) a été assailli de questions par plusieurs journalistes espagnols qui l'attendaient à la sortie de l'aéroport. L'ailier, casque sur les oreilles, a refusé de répondre avant de s'engouffrer dans une voiture.

"C'est un joueur comme un autre de l'effectif et nous tâchons de l'aider à montrer son meilleur visage et à déployer tout son talent sur le terrain", a assuré Valverde.

"Je sais qu'on parle un peu trop de tout cela, mais au final, c'est un joueur qui a des qualités rares, un talent inné, à la fois physique et technique, et nous espérons qu'il nous en offre le meilleur. Mais évidemment, nous sommes dans un club où la pression est forte, pour tout le monde", a conclu le technicien.