Hand-Mondial-2019 - Karabatic et Richardson sont lancés

AFP

Les Français ont fini le premier tour du Mondial de handball par une victoire sur la Russie, 23 à 22, jeudi à Berlin, dans un match sans enjeu dont l'intérêt était de lancer dans le tournoi Nikola Karabatic et Melvyn Richardson, qui n'a pas tardé à briller.

Les Bleus vont rejoindre Cologne vendredi avec trois points (2 pris contre le Brésil et 1 contre l'Allemagne), en bonne position dans la course aux demi-finales qui se poursuivra ce week-end. Leurs adversaires seront les Espagnols, les Croates et les Islandais.

Les deux renforts de luxe ont été alignés dès le début de ce match "pour du beurre" qui tombait particulièrement bien pour leur permettre de se roder. Les Russes avaient perdu toute chance de passer depuis la victoire du Brésil sur la Corée dans l'après-midi. Seuls les résultats entre équipes qualifiées comptent au tour principal.

Nikola Karabatic n'avait pas joué depuis un match de Ligue des champions avec le PSG chez les Danois de Skjern, le 14 octobre. Cinq jours après, il était opéré d'un "oignon" au pied qui devait au départ le tenir éloigné des terrains pendant quatre à six mois, et donc de ce Mondial.
Mais le champion, âgé de 34 ans, a récupéré plus vite que prévu. De retour dans le groupe samedi dernier, il a été mis sur la liste des seize mercredi en remplacement du capitaine Cédric Sorhaindo, blessé au mollet droit mardi contre l'Allemagne (25-25).                  

La 300e de Karabatic                                  

Pour sa 300e sélection, Karabatic est resté environ 25 minutes sur le terrain, partagées entre les deux périodes, en attaque et en défense. Il a paru en bonne forme, même s'il n'a pas marqué de but.

Richardson, lui, n'a pas de retard physique à combler. Brillant depuis la saison dernière avec Montpellier, le champion d'Europe des clubs avait été le dernier à être écarté des seize, la veille du premier match du Mondial. Il était à Berlin depuis le début et a bénéficié d'un "choix tactique" du sélectionneur Didier Dinart, qui l'a préféré à Nicolas Claire pour la suite du tournoi.

Très actif, le fils de la légende Jackson, âgé de 21 ans, a marqué quatre buts dès la première mi-temps au poste de demi-centre et pourrait être précieux dans les matches décisifs. Il n'a pas joué après la pause.
Pour le reste, les Bleus ont été presque tout le temps menés dans ce match où il s'agissait de ne pas brûler inutilement de l'énergie, avant d'arracher la victoire dans la dernière minute.