Suarez évite un faux départ au Barça

AFP

offrant au champion sortant des débuts victorieux et une revanche bienvenue après la Supercoupe d'Espagne perdue contre l'Athletic.

Démarrage chaotique pour le Barça: l'équipe de Luis Enrique a beaucoup souffert à San Mames, avec notamment un penalty raté par Lionel Messi (31e) et deux joueurs-clés sortis du terrain sur blessures, Dani Alves (19e) puis Sergio Busquets (68e).

Ces deux blessés ne vont pas arranger les affaires du club catalan, dont la profondeur d'effectif semblait déjà limitée sur fond d'interdiction de recrutement jusqu'à janvier 2016.

Au moins le Barça a-t-il entamé la défense de son titre en Liga par une victoire. Et cela, il le doit à Suarez, dont la volée limpide du pied gauche sur un centre en demi-volée de Jordi Alba (54e) a évité au Barça un sérieux mal de crâne.

Au classement, Barcelone rejoint en tête l'Atletico Madrid et l'Espanyol Barcelone, victorieux samedi sur ce même score de 1-0, respectivement contre Las Palmas et Getafe.

Le but de Suarez est seulement le 3e en six matches lors de cette première journée inhabituellement pauvre en buts, en attendant le déplacement du Real Madrid à Gijon dimanche soir (20h30 GMT).

Il semble que les défenseurs de Liga soient revenus de vacances en meilleure forme que les attaquants: Barcelone a peiné dans la "cathédrale" de San Mames, où il avait sombré en Supercoupe d'Espagne la semaine dernière (défaite 4-0 avant un nul 1-1 au retour).

L'Athletic, avec son style engagé et son pressing haut, n'a jamais laissé les Barcelonais développer leur jeu, à l'image d'un Lionel Messi muselé et impuissant.

Messi nerveux, Suarez précieux

D'entrée, l'Argentin a montré des signes de nervosité en chargeant dans le dos Mikel Balenziaga qui protégeait la sortie du ballon (12e). Il a aussi expédié deux coups francs successifs dans le mur (38e).

Et lorsque l'arbitre a sifflé un penalty discutable pour une faute de Gorka Elustondo sur Suarez, Messi a buté sur le gardien Gorka Iraizoz (31e).

Soit le 14e penalty manqué en 63 tentatives avec le Barça pour le quadruple Ballon d'Or, dont quatre échecs la saison dernière, ce qui risque de relancer en Catalogne le débat sur le tireur N.1 de l'équipe.

Rien n'a été facile dimanche pour le Barça, privé en défense de Gerard Piqué et Jérémy Mathieu (suspendus), puis de Dani Alves et Sergio Busquets au fil de leurs blessures respectives.

Face à un criant manque de profondeur de banc, l'entraîneur Luis Enrique a été contraint de lancer Sergi Roberto au poste très inhabituel pour lui de latéral droit.

Le jeune milieu catalan (23 ans) a néanmoins brillé dans son couloir, avec notamment une belle frappe sur la transversale (60e). Et il a été l'un des meilleurs sur la pelouse, au même titre que Luis Suarez.

La volée instinctive de l'Uruguayen a remis le Barça dans le bon sens après un début de saison mitigé où les Catalans ont vu s'envoler leur rêve de sextuplé. Ce but précieux a galvanisé toute l'équipe même si Messi, auteur d'un déboulé affolant, a ensuite mal conclu avec une frappe trop molle (86e). 

Bref, dans ces circonstances contraires, l'essentiel pour le Barça n'était pas de briller, mais de gagner.