Shanghai SIPG: Villas-Boas condamné à 14.000 dollars d'amende par l'AFC

AFP

La Confédération asiatique de football (AFC) a condamné l'entraîneur du Shanghai SIPG, Andre Villas-Boas, à 14.000 dollars (12.000 euros) d'amende pour ses propos "virulents" envers l'arbitre et ses accusations contre le club adverse Guangzhou Evergande après un quart de finale retour de Ligue des champions d'Asie.

Dans son communiqué, l'AFC explique que son comité de discipline et d'éthique a pris cette décision "pour ses propos virulents envers l'arbitre et ses commentaires formulés en conférence de presse d'après-match".

"L'amende de 14.000 dollars est infligée pour une première violation, et une récidive entraînera une sanction plus sévère", précise le communiqué.

L'entraîneur portugais, ancien coach de Chelsea et Tottenham, avait sévérement critiqué l'arbitre du match pour des décisions qu'il contestait. Il avait en outre accusé le club adverse d'avoir organisé une série de faux accidents de la circulation devant le bus acheminant son équipe au stade, afin de retarder son arrivée au Tianhe Stadium pour leur confrontation en quart de finale retour de Ligue des champions d'Asie.

Une vidéo mise en ligne montre que sur le trajet du bus du Shanghai SIPG, la route a été bloquée cinq fois par deux ou trois voitures de couleur argent, qui se sont arrêtées (devant le bus) pour de soi-disant collisions, alors qu'il n'apparaît pas clairement qu'elle se soient réellement accrochées.

Vainqueur du match aller 4-0, Shanghai s'est incliné 5-1 après prolongation au retour le 12 septembre dernier, mais s'est tout de même qualifié de justesse pour les demi-finales (5-4 aux t.a.b.), pour la première fois de son histoire.

La demi-finale aller opposera Shanghai SIPG au club japonais Urawa Red Diamonds, mercredi à Shanghai.