Liverpool-Manchester United, du rouge plein les yeux

Liverpool (5e) et Manchester United (4e) vont disputer plus qu'un derby dimanche lors de la 30e journée du Championnat d'Angleterre: le vainqueur prendra un avantage comptable et psychologique certain dans la lutte pour le Top 4.

Cela fait maintenant 121 ans que cela dure. Les matchs entre Liverpool et Manchester United opposent les deux clubs entretenant la plus grosse rivalité du football anglais.

Les deux villes ne sont distantes que de 55 kilomètres, de chaque côté de l'autoroute M62 dans le nord-ouest de l'île. Les deux clubs, ennemis jurés, ont les deux plus beaux palmarès de l'histoire du pays avec 20 titres de champion pour MU et 18 pour Liverpool.

Dimanche à 13h30, dans la fureur d'Anfield, ce sera leur 192e rencontre officielle avec un avantage pour les visiteurs (76 victoires contre 64 pour Liverpool et 51 nuls). La première confrontation remonte à 1894 et si beaucoup parmi les 190 qui ont suivies ont été importantes, l'enjeu du match de dimanche rend ce nouveau-rendez plus spécial encore.

Reds et Red Devils sont au coude à coude pour accrocher cette 4e place (voire la 3e) synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des champions. 

Deux points seulement séparent les deux équipes. L'avantage comptable est du côté de MU, qui possède aussi une bien meilleure différence de buts (+24 contre +13). Mais l'avantage psychologique est peut-être de l'autre côté.

Longtemps, en effet, Liverpool a été décroché, payant un début de saison trop décevant. Mais Brendan Rodgers a su trouver la bonne formule, en s'appuyant notamment sur l'explosion d'Henderson ou de Coutinho et une solidité défensive retrouvée. 

Les Reds invaincus en 2015

Bien sûr, il y a le cas Mario Balotelli, toujours en marge, à gérer. Il y a aussi celui de Steven Gerrard, capitaine plus vraiment capitaine, et dont c'est la dernière saison.

Mais les Reds ont retrouvé un équilibre et une certaine fluidité offensive dans le sillage de leurs flèches (Sterling, Sturridge, Lallana, Coutinho) et ils sont invaincus en Championnat en 2015 (8 victoires, 2 nuls). 

Mais après l'élimination précoce en Ligue des champions et en Ligue Europa, ne pas finir dans le Top 4 serait considéré comme un échec.

Manchester United, de son côté, connaît une saison éprouvante, sur le terrain comme en dehors. Ne pas finir dans le Top 4, que le club n'a quasiment jamais quitté depuis le début de saison malgré ses difficultés, serait catastrophique en termes d'image et sur le plan financier.

Problème: l'équipe ne convainc pas. Louis Van Gaal change de système tactique comme de chemise et a fait des choix plus que surprenants (Fellaini en numéro 10, Rooney en numéro 6). 

Di Maria est de retour de suspension mais n'est que l'ombre de lui-même depuis plusieurs mois alors que Falcao est à la cave et Van Persie blessé. Mais Rooney est en forme et la victoire contre Tottenham (3-0) le week-end dernier était la meilleure performance collective de la saison.

Surtout, LVG se souviendra du match aller entre les deux ennemis: De Gea avait été exceptionnel et le score final (3-0) ne reflétait en rien la physionomie du match. Liverpool veut sa revanche. Ca promet.