Le président de la Fédération argentine sanctionné après son soutien à Messi contre l'arbitrage

REUTERS


Le Conmebol a décidé de "retirer, avec effet immédiat, sa confiance à M. Claudio Tapia, en tant que représentant par intérim de la Conmebol au Conseil de la Fifa", indique la décision. Dans le même temps, l'organisme a convoqué des élections pour désigner son remplaçant. 

Au lendemain de la défaite de l'Argentine contre le Brésil en demi-finale de la Copa America (2-0), le 2 juillet, Claudio Tapia avait envoyé un courrier pour exprimer son mécontentement à la Conmebol, dénonçant de "graves et grossières erreurs d'arbitrage" qui auraient pénalisé, selon lui, l'équipe de Messi.

Ce courrier intervenait après les déclarations du capitaine argentin critiquant l'arbitrage de l'Equatorien Roddy Zambrano et l'entité sud-américaine de football.

"Ils se sont usés à siffler des bêtises pendant cette Coupe, des fautes lourdes, et aujourd'hui, ils n'ont même pas consulté la VAR, mais bon, le Brésil jouait à domicile, ils ont beaucoup de pouvoir à la Conmebol et cela complique les choses", avait déclaré Messi, au stade Mineirao de Belo Horizonte.

Dans sa lettre, Tapia avait dénoncé le fait que "l'arbitre (avait) de manière injustifiée omis d'utiliser la VAR dans au moins deux actions concrètes qui ont clairement joué sur le résultat final", et que ce Brésil-Argentine "a mis en doute les principes d'éthique, de loyauté et de transparence".