Le Barça, porté par Neymar, stoppe Manchester United

AFP

Le FC Barcelone s'est imposé 1 à 0 (mi-temps: 1-0) face à Manchester United mercredi en match amical, près de Washington, grâce à un but de Neymar, dont le possible transfert record au Paris SG tient depuis plusieurs jours la planète football en haleine.

Depuis son arrivée aux Etats-Unis, le Barça a remporté ses deux matches et marqué trois buts, tous estampillés Neymar.

Après son éblouissant doublé face à la Juventus Turin (2-1) samedi dernier, le capitaine de la Seleçao a une fois de plus justifié, lors de ce match de prestige comptant pour l'International Champions Cup (ICC), les raisons pour lesquelles le Paris SG semble prêt à lever la gargantuesque clause libératoire de 222 millions d'euros pour le recruter. 

Insaisissable sur le flanc gauche de la "MSN" (Messi-Suarez-Neymar), alignée d'entrée de jeu par Ernesto Valverde, l'attaquant de 25 ans a donné le tournis aux défenseurs mancuniens et ses percées auraient pu être rapidement décisives si ses compères de l'attaque avaient été plus chanceux, à l'instar de la frappe de Messi qui s'est écrasée sur le poteau de David de Gea (12e).

"Ney" a finalement profité d'un service de Messi et d'un cafouillage de la défense pour ouvrir le score à bout portant (31e) et délivrer les nombreux supporteurs barcelonais présents au FedEx Field de Landover (Maryland), antre de 82.000 places - affichant quasi-complet - qui accueille d'habitude les Redskins, l'équipe de football américain de Washington. 

Symbole de l'excellente préparation du crac du Barça, Neymar est devenu, à titre provisoire, meilleur réalisateur de l'ICC avec ses trois buts.
                  
- Neymar garde le silence -                  
                  
Avant que l'entraîneur des "Blaugranas" ne procède à une revue d'effectif à la mi-temps, l'équipe barcelonaise a été portée par le trio offensif qui a fait parler sa technique et ses automatismes.

Les "Red Devils" de José Mourinho se sont montrés, eux, bien plus dangereux --mais aussi nerveux-- en deuxième période, à l'image des frappes enroulées des deux Français Anthony Martial (65e) et Paul Pogba (72e). 

Mais Manchester United n'a pas trouvé l'ouverture et a concédé sa première défaite en préparation après quatre victoires.

A l'issue de la rencontre, le technicien portugais de Manchester United a encensé le trio offensif barcelonais, en particulier Messi et Neymar.

"Même en tant qu'adversaire sur le banc, c'est magnifique de voir leur relation avec le ballon", a-t-il déclaré.
Le "special one" a par ailleurs reconnu un écart de niveau trop grand avec le FC Barcelone et le Real Madrid. 
"Je pense qu'en ce moment, les meilleurs joueurs sont dans ces deux clubs. Nous devons accepter cette réalité", a-t-il affirmé en conférence de presse. 

Le FC Barcelone va d'ailleurs affronter son grand rival le Real Madrid, samedi à Miami lors d'un "clasico" très attendu sur le sol américain, a pris avec ses 6 points les commandes de l'ICC.

Mais, à n'en pas douter, les fans troqueraient volontiers cette place honorifique contre l'assurance que Neymar portera encore le maillot "blaugrana" pour le coup d'envoi officiel de la saison.

Le Brésilien, lui, continue de garder le silence sur son avenir et a discrètement quitté le stade après la rencontre, à l'abri des caméras.