Euro-2020: Cazorla et Isco de retour avec l'Espagne, pas Luis Enrique

AFP

Le milieu Santi Cazorla, absent en sélection depuis 2015, et le meneur Isco ont été rappelés vendredi en équipe d'Espagne pour affronter les îles Féroé et la Suède en qualifications pour l'Euro-2020, des matches que manquera le sélectionneur Luis Enrique, retenu par un problème familial.

Grande surprise de cette liste, la présence de Cazorla (34 ans, 77 sélections) récompense le retour au plus haut niveau du petit milieu de terrain de Villareal, qui a frôlé la fin de carrière ces dernières années: après des blessures à répétition au tendon d'Achille et une grave infection, le double champion d'Europe avec l'Espagne (2008 et 2012) a notamment dû subir au niveau du pied une greffe de peau en provenance de son bras.

"Nous pensons qu'il a eu un très bon rendement depuis le début de la saison, cela nous a surpris au début", a commenté en conférence de presse Robert Moreno, adjoint de Luis Enrique. "Nous l'avons suivi de près et (son retour) nous rend particulièrement heureux."

Pour Isco (27 ans), meilleur joueur espagnol lors du Mondial-2018, c'est un rappel logique avec la "Roja" après une longue période d'éclipse au Real Madrid, qui a pris fin en mars avec le retour sur le banc de Zinédine Zidane.

"Il a recommencé à jouer et nous sommes enchantés qu'il puisse nous apporter sa qualité technique, ce football qui est en lui", a dit le sélectionneur adjoint.
                  
 Luis Enrique absent du rassemblement

                
Les deux milieux offensifs reviennent pour encadrer un groupe très rajeuni avec les présences de Rodrigo Hernandez (Atlético Madrid), Fabian Ruiz (Naples) ou Mikel Oyarzabal (Real Sociedad).

Mais si cette sélection a été effectuée par Luis Enrique, selon la fédération espagnole (RFEF), le sélectionneur (49 ans) va continuer à travailler à distance pour être au plus près des siens. Il sera absent du rassemblement qui débutera le 3 juin, avec un match aux îles Féroé le 7 juin et la réception de la Suède le 10 juin au stade Santiago-Bernabeu de Madrid.

"L'engagement de la fédération aux côtés du sélectionneur est total", a dit vendredi José Francisco Molina, directeur sportif de la RFEF. "A aucun moment, nous ne nous posons la question d'un changement de sélectionneur."

En retrait de son poste depuis deux mois "pour raisons familiales de force majeure", Luis Enrique a dû être remplacé par son adjoint Robert Moreno lors du match à Malte (2-0) le 26 mars. La RFEF a demandé à chacun "de la discrétion et du respect pour l'intimité" du sélectionneur.

Nommé en 2018 après l'élimination de la "Roja" en huitièmes du Mondial, l'ancien entraîneur du FC Barcelone (2014-2017) a la lourde charge de ramener l'Espagne sur la voie de la victoire tout en ravivant le jeu de passes à l'espagnole qui avait contribué au triplé historique Euro-Mondial-Euro entre 2008 et 2012. 
                  
La sélection espagnole:

Gardiens: De Gea (Manchester United/ENG), Pau Lopez (Betis Séville) et Kepa (Chelsea/ENG)
Défenseurs: Sergi Roberto (FC Barcelone), Alba (FC Barcelone), Jesus Navas (Séville FC), Ramos (Real Madrid), Iñigo Martinez (Athletic Bilbao), Diego Llorente (Real Sociedad), Hermoso (Espanyol Barcelone), Carvajal (Real Madrid) et Gaya (Valence).

Milieux: Rodrigo Hernandez (Atlético Madrid), Isco (Real Madrid), Parejo (Valence), Asensio (Real Madrid), Busquets (FC Barcelone), Fabian Ruiz (Naples/ITA) et Cazorla (Villarreal).

Attaquants: Rodrigo (Valence), Morata (Atlético Madrid), Aspas (Celta Vigo) et Oyarzabal (Real Sociedad).