Bleus: Kingsley Coman veut "s'imposer sur une longue période"

Reuters


L'ailier de 22 ans du Bayern Munich (15 sélections), dont la dernière cape internationale remonte à novembre 2017, a vécu une année 2018 très difficile, freiné par deux blessures graves à la cheville gauche, en février puis août.

"C'était très dur mentalement et physiquement, après ça rend plus fort et j'ai appris à travailler autrement. Dans ces moments-là je pensais d'abord à revenir et à jouer en club qu'à l'équipe de France", a dit l'ancien joueur du PSG et de la Juventus Turin, en conférence de presse à Clairefontaine.

Espère-t-il s'imposer parmi les titulaires de l'équipe de France lors des deux prochaines rencontres qualificatives pour l'Euro-2020, contre la Moldavie vendredi et l'Islande lundi ?

"S'imposer c'est sur une longue période et pas que sur deux rencontres, l'important c'est de rester bien physiquement, de faire des bonnes performances en club et ici", a-t-il répondu.

Le natif de Paris a par ailleurs démenti avoir songé à arrêter sa carrière, comme un entretien accordé en décembre a pu le laisser penser.

"C'était pas un moment de découragement, j'ai jamais envisagé de retraite", a-t-il simplement répondu.