Amicaux - L'Italie avec Buffon, sans Balotelli

Reuters

 

Ses 21 buts toutes compétitions confondues avec Nice cette saison n'ont pas suffi à convaincre Luigi Di Biagio: Mario Balotelli n'a pas été convoqué samedi pour les amicaux de l'Italie face à l'Argentine et l'Angleterre et attend toujours une nouvelle sélection avec la Nazionale, près de quatre ans après la dernière.

Gianluigi Buffon en revanche pourrait encore faire grimper son impressionnant total. Alors qu'il avait annoncé les yeux pleins de larmes sa retraite internationale en novembre dernier, après le barrage d'accession au Mondial perdu face à la Suède, le gardien aux 175 capes figure bien dans la liste de son ancien équipier en sélection.

C'est justement dans ce contexte de reconstruction après le séisme de l'élimination face à la Suède que Balotelli pouvait nourrir quelques espoirs, lui dont la dernière sélection remonte à la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

"Il y a deux sélectionneurs qui n'ont pas voulu de moi. Antonio Conte, qui a eu raison, et Giampiero Ventura. Lui je n'ai pas compris ses raisons", a récemment déclaré l'avant-centre niçois, ajoutant qu'il reviendrait "en courant" en sélection.

Il est encore trop tôt pour dire que Di Biagio, sélectionneur par intérim, vient s'ajouter à cette liste de techniciens réfractaires à son talent, mais Balotelli a quelques raisons d'être déçu.

Pour ces matches amicaux de prestige face à l'Argentine le 23 mars à Manchester, puis l'Angleterre le 27 mars à Londres, Di Biagio a en effet convoqué trois avant-centres.

Ciro Immobile, auteur d'une formidable saison avec la Lazio Rome, est le titulaire indiscutable de la sélection et Andrea Belotti est son remplaçant logique, malgré une saison compliquée avec le Torino.
                  
Avec Buffon et Chiesa                  
 
                  
Mais pour la troisième place en pointe, Balotelli, auteur de 21 buts en 30 matches cette saison avec Nice et irréprochable dans son comportement, pouvait espérer une convocation.

Di Biagio a finalement préféré faire appel au jeune Patrick Cutrone (20 ans), une des révélations de la saison avec l'AC Milan, auteur de six buts en Serie A cette saison, 14 toutes compétitions confondues.

Outre l'attaquant du Milan, l'autre nouveauté de cette liste est Federico Chiesa, attaquant de la Fiorentina et fils de l'ancien international Enrico Chiesa. Le milieu de terrain de l'AC Milan Giacomo Bonaventura, qui n'a plus été sélectionné depuis novembre 2016, fait lui son retour.

Mais la réapparition la plus spectaculaires est bien sûr celle de Gianluigi Buffon, 40 ans, dont les adieux en novembre n'étaient donc pas tout à fait définitifs.

Après avoir assuré à plusieurs reprises qu'il mettrait un terme à sa carrière à la fin de la saison, le gardien de la Juventus Turin s'est d'ailleurs montré moins affirmatif ces derniers temps.

Et l'on ne sait pas encore si son retour avec la sélection ne concerne que les quatre matches à jouer jusqu'à la fin de la saison - avec notamment un amical début juin face aux Pays-Bas à Turin, dans son stade - ou si Buffon pourrait continuer la saison prochaine.
                  
La liste:

Gardiens: Gianluigi Buffon (Juventus Turin), Gianluigi Donnarumma (AC Milan), Mattia Perin (Genoa)

Défenseurs: Leonardo Bonucci (AC Milan), Giorgio Chiellini (Juventus Turin), Matteo Darmian (Manchester United/ENG), Mattia De Sciglio (Juventus Turin), Gian Marco Ferrari (Sampdoria Gênes), Alessandro Florenzi (AS Rome), Daniele Rugani (Juventus Turin), Leonardo Spinazzola (Atalanta Bergame), Davide Zappacosta (Chelsea/ENG)

Milieux de terrain: Giacomo Bonaventura (AC Milan), Bryan Cristante (Atalanta Bergame), Roberto Gagliardini (Inter Milan), Jorginho (Naples), Marco Parolo (Lazio Rome), Lorenzo Pellegrini (AS Rome), Marco Verratti (Paris SG/FRA)

Attaquants: Andrea Belotti (Torino), Antonio Candreva (Inter Milan), Patrick Cutrone (AC Milan), Federico Chiesa (Fiorentina), Ciro Immobile (Lazio Rome), Lorenzo Insigne (Naples), Simone Verdi (Bologne)