Coupe de la Ligue: Lille arrache le derby du Nord

Reuters

Le défenseur paraguayen Junior Alonso pensait avoir débloqué la situation en marquant de la tête à l'entrée du dernier quart d'heure (74). Mais le VAFC avait égalisé grâce à un penalty généreux transformé par Mothiba, joueur du Losc prêté à VA, dans le temps additionnel (90+1). C'est finalement le Brésilien Thiago Mendes qui a offert la victoire au Losc à l'issue d'une séance haletante en convertissant son tir au but.

En première période, le Valenciennois Jordan Pierre-Charles (44) avait répondu au but initial de Yassine Benzia (13).

"Nous n'avons pas réussi à dominer clairement notre adversaire comme nous aurions pu le supposer", a regretté Bielsa. "J'espère que cette qualification va constituer un déclic vis à vis des attentes que nous avons par rapport à nos prestations et nos résultats."

A quatre jours de la réception de Marseille et des retrouvailles d'+El Loco+ avec l'OM, les Dogues ont énormément peiné pour se défaire du 10e de Ligue 2, malgré l'ouverture du score rapide. Manquant de justesse technique et parfois fébrile, le Losc ne s'est pas rassuré alors qu'il a pourtant réalisé un bon début de rencontre.

Après un tir au ras du poteau dès la première minute signé Ezequiel Ponce, titularisé en pointe à la place de Nicolas Pépé, suspendu, Lille marquait sur sa deuxième occasion: côté gauche, Anwar El Ghazi débordait et centrait au point de penalty pour Benzia, qui jaillissait devant Jordan Pierre-Charles (1-0, 13).

Fort de son avantage au score, le Losc poursuivait sa domination mais, comme souvent, se montrait trop brouillon dans les trente derniers mètres pour inquiéter la défense valenciennoise.

"J'estime que dans l'esprit, on a gagné. On a montré du caractère, on est revenu deux fois au score. On a réussi à pousser Lille dans ses derniers retranchements", a souligné Réginald Ray, l'entraîneur de VA.

'Notre patience n'est pas #Unlimited'

Le VAFC, qui n'alignait pourtant pas son équipe type, était loin d'être ridicule et mettait en difficulté les Lillois en contre. Ainsi, les visiteurs égalisaient juste avant la mi-temps: Tony Mauricio lançait Pierre-Charles, qui plaçait le ballon entre les jambes de Mike Maignan (1-1, 44).

Dès la reprise, les Dogues repartaient de l'avant, mais continuaient à manquer de justesse, à l'image de Benzia, seul au point de penalty, qui tirait à côté (55).

Les hommes de Marcelo Bielsa frôlaient même la catastrophe lorsque Lossemy Karaboué interceptait une passe en retrait de Fodé Ballo-Touré, dribblait Maignan et centrait pour Medhy Guezoui, qui était contré in extremis (59). Puis un coup franc de Jorris Romil frôlait la lucarne lilloise (66).

Sur un coup-franc tiré par Farès Bahlouli, Alonso reprenait de la tête et délivrait le Stade Pierre-Mauroy (2-1, 74). Mais alors que la victoire lui tendait les bras, le Losc était rattrapé dans le temps additionnel, comme face à Troyes il y a dix jours. M. Schneider accordait un penalty généreux au VAFC et Mothiba le transformait pour envoyer les deux équipes aux tirs au but (2-2, 90+1).

A l'issue d'une séance étouffante et de plusieurs ratés de chaque côté, Mendès envoyait Lille en huitièmes. Pas suffisant, toutefois, pour satisfaire pleinement les supporters, qui ont déployé une banderole "Notre patience n'est pas #Unlimited" (illimité), en référence au slogan du club: #LoscUnlimited.