Coupe de la Ligue - 16es de finale: Lille et Montpellier stoppés net

AFP

Le Racing n'en finit plus d'impressionner! 7e de L1, les Alsaciens ont encore pu compter sur une Meinau bruyante et bien garnie - plus de 16.000 supporters - pour accueillir le dauphin du PSG. 

Grâce au premier but en pro de Youssouf Fofana, 19 ans, en début de match (13e), puis à un second signé Dimitri Liénard (80e), les Strasbourgeois ont créé la surprise contre une équipe lilloise, certes très remaniée, mais qui restait sur quatre victoires de suite. 

En procédant à une dizaine de changements par rapport au succès contre Caen (1-0) samedi, Christophe Galtier devait avoir en tête le déplacement au Parc des Princes qui se profile dès vendredi.

Du pain béni pour Jérémy Grimm et ses partenaires: "On a été récompensés, il ne faut pas s'enflammer, mais on continue l'aventure, cela fait toujours plaisir de poursuivre dans cette belle coupe", a savouré le capitaine alsacien sur Canal+.

Pour les Montpelliérains, le score est encore moins flatteur. D'abord bien en place, comme depuis le début de la saison, le 3e de L1 s'est délité progressivement contre une équipe nantaise qui avait à coeur d'offrir à son nouveau coach une troisième victoire de suite, grâce à trois buts des attaquants Kalifa Coulibaly (58), Majeed Waris (80) et Emiliano Sala (90+3).

"On n'a pas fait ce qu'il fallait dans l'agressivité, dans l'envie de gêner l'adversaire et bien utiliser le ballon. C'est l'inverse de ce que l'on a fait lors des cinq derniers matches", a désespéré Der Zakarian.

Les huit changements effectués par le technicien, habituellement peu enclin à bouleverser son onze, ont forcément fait perdre des repères au MHSC, qui était invaincu depuis l'ouverture de la L1 (2-1 contre Dijon).

Pedro Mendes, l'un des seuls tauliers alignés, regrettera lui son mauvais geste envers André Girotto: expulsé, le défenseur manquera la réception de Marseille dimanche.

"Quand tu ne joues pas souvent, c'est compliqué, tu manques de rythme... C'est une soirée à oublier", a tenté d'expliquer le vétéran Vitorino Hilton au micro de Canal+. Il faudra vite passer à autre chose en effet, car contre l'OM, cela pourrait coûter leur podium aux Héraultais.