Joshua prend sa revanche sur Ruiz et récupère les titres mondiaux IBF, WBA et WBO des lourds

Reuters

Joshua (30 ans, 23 victoires dont 21 KO, 1 défaite) avait perdu ses ceintures à la surprise générale le 1er juin au Madison Square Garden de New York face à Ruiz en étant mis KO au 7e round, subissant la première défaite de sa carrière. 

Il a réussi à se relancer en misant cette fois sur une tactique plus prudente lors d'un combat peu spectaculaire. Méfiant et vigilant, le grand Britannique (1,98 m) a maintenu la distance avec le rondouillard Ruiz (30 ans, 33 victoires dont 22 KO, 2 défaites), qui n'a que très peu mis en danger son challenger. 

Ouvert à l'arcade gauche dès la 1re reprise, l'Américain d'origine mexicaine n'a pourtant cessé d'avancer sur son adversaire mais a semblé plus pataud qu'en juin à New York. A la pesée d'avant combat, Ruiz avait accusé sept kilos de plus qu'il y six mois sur la balance (128,36).    

L'organisation de ce combat en Arabie saoudite entrait dans le cadre de la diplomatie sportive. Une arène de 15.000 places a été spécialement construite pour l'occasion dans la banlieue de Riyad et pour s'assurer de la venue des deux boxeurs, plus de 100 millions de dollars auraient été posés sur la table: 60 pour Joshua, 40 pour le promoteur Matchroom Boxing et 9 pour Ruiz.

Amnesty International a toutefois vertement critiqué le choix de l'Arabie saoudite, dénonçant la guerre menée depuis 2015 par Riyad à la tête d'une coalition au Yémen, l'assassinat en octobre 2018 en Turquie du journaliste Jamal Khashoggi et de manière générale la répression de la dissidence.

Outre la boxe, l'Arabie saoudite vient d'accueillir le E-Prix de formule électrique et organisera prochainement une exhibition de tennis (12-14 décembre), le rallye Dakar-2020 (5 au 17 janvier) ainsi que la Supercoupe d'Espagne de football pour les trois prochaines saisons.