NBA - Houston stoppe Golden State, Cleveland sombre

AFP

 

Les Rockets ne font aucun complexe face aux Warriors: ils les ont battus pour la deuxième fois en trois confrontations et ont même pris un petit ascendant psychologique en vue d'éventuelles retrouvailles en play-offs, peut-être en finale de la conférence Ouest en mai prochain.

"Il fallait qu'on gagne ce match", a résumé James Harden qui, pour son deuxième match depuis son retour de blessure aux ischio-jmabiers, a marqué 22 points.

Les Rockets ont fait la différence dès le 1er quart-temps bouclé avec 12 points d'avance (40-28) et ont rallié les vestiaires confortablement en tête (65-58) sous l'impulsion de Chris Paul (33 pts, 11 rbds).

Golden State qui n'était qu'à deux victoires du record NBA (16) établi par les Lakers en 1974-75, a relevé la tête grâce à Kevin Durant (26 pts) et Stephen Curry (19 pts).

Les joueurs de Steve Kerr sont même passés brièvement en tête (102-100) à sept minutes de la sirène, mais ils se sont ensuite précipités et ont manqué des paniers cruciaux, tandis qu'Harden et Paul les crucifiaient dans le final.

- James tout près des 30.000 pts -

"On a montré qu'on pouvait plutôt bien jouer, mais c'est une victoire qui n'est pas plus importante que cela", a prévenu Paul.

"On a battu les champions en titre en livrant un match plein pendant 48 minutes, mais il faut jouer à ce niveau-là semaine après semaine comme eux le font depuis trois/quatre saisons", a renchéri Harden.

Autre rencontre très attendue, le match entre Cleveland et Oklahoma City qui pouvait permettre à LeBron James de cimenter encore un peu plus sa place dans l'histoire.

Mais au lieu de devenir le 7e joueur à atteindre le chiffre symbolique des 30.000 points en inscrivant 25 points, "King James" a été limité à 18 points et a vécu une journée cauchemardesque.

Ses Cavaliers ont été submergés par Paul George (36 pts), Carmelo Anthony (29 pts) et Russell Westbrook (23 pts, 20 passes décisives).

Ils ont été surtout dominés aux rebonds (28 à 52, 3 rebonds offensifs seulement) et ont manqué cruellement de précision aux tirs (51,7%, dont 27% à trois points Résultat, Cleveland a concédé sa cinquième défaite en six matches pour un bilan de 27 victoires en 45 matches.

- 26 points pour Batum -

"Je ne crois pas que j'avais jamais concédé 148 points dans un match, même pas dans un jeu vidéo (...) Je ne dis pas cela pour qu'on compatisse avec nous, personne ne va avoir pitié de nous, il faut juste qu'on joue mieux", a insisté le triple champion NBA.

Cleveland a conservé la 3e place de la conférence Est, mais se retrouve sous le menace de Miami (27 v-19 d) qui ont décroché une improbable victoire à Charlotte (106-105).

Le Heat était pourtant mené de cinq points à 34 secondes de la sirène, mais James Johnson et Kelly Olynyk ont éteint les Hornets.

L'international français de Charlotte Nicolas Batum a pourtant livré son meilleur match de la saison avec 26 points, six passes décisives et trois interceptions.

Toronto s'est incliné à Minnesota 115 à 109 malgré les 40 points de Kyle Lowry, mais reste 2e de la conférence Est (31 v-14 d).

A l'Ouest, Utah a dominé les Clippers 125 à 113 avec un Rudy Gobert très en jambes qui, pour son deuxième match en deux jours après avoir manqué un mois de compétition sur blessure, a marqué 16 points et capté 7 rebonds.

Lou Williams a réussi un exploit rare pour les Clippers qui restaient sur six victoires de suite, avec ses 31 points et 10 interceptions.